Axe de recherche du Cellf , laboratoire CELLF 16-18

Port-Royal et la vie littéraire

Si le XVIIe siècle est bien, comme l’avançait en 1951 le Professeur Jean Dagens et comme l’ont confirmé depuis nombre de travaux qui ont fait date, « le siècle de Saint Augustin », alors Port-Royal, foyer de l’augustinisme français le plus intransigeant, constitue un point de perspective privilégié pour apprécier les enjeux non seulement théologiques et philosophiques mais aussi littéraires du Grand Siècle (voire de ceux qui l’ont suivi), qu’il s’agisse de l’élaboration d’une rhétorique chrétienne sur le modèle du De doctrina christiana, de celle d’une écriture autobiographique informée par l’illustre exemple des Confessions, plus généralement de la prédominance graduelle chez les moralistes, les dramaturges et les romanciers, d’une vision tragique de l’homme gouverné par son amour-propre et les passions irrépressibles qu’il engendre, et finalement de la constitution, au travers d’une Parole gallicane épurée, de l’esthétique classique elle-même : « la conscience littéraire classique est en consonance profonde avec l’esprit de Port-Royal » (Marc Fumaroli).

Après avoir travaillé à la réalisation du Dictionnaire de Port-Royal au XVIIe siècle (2 400 entrées, 120 illustrations), l’équipe s’est donné pour thème d’étude : Autour de Port-Royal : histoire et historiographie au XVIIe siècle (1999-2002) ; Rhétorique et augustinisme au XVIIe siècle (2002-2005) ; L’épistolaire au XVIIe siècle (2006-2009).

Publications


  • De Pascal à Bossuet – La littérature entre théologie et anthropologie

    Gérard Ferreyrolles
    Si le XVIIe siècle est bien, comme l’avançait en 1951 le Professeur Jean Dagens et comme l’ont confirmé depuis nombre de travaux qui ont fait date, « le siècle de Saint Augustin », alors Port-Royal, foyer de l’augustinisme français le plus intransigeant, constitue un point de perspective privilégié pour apprécier les enjeux non seulement théologiques […]