Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
Centre d’étude de la langue et des littératures françaises

Membre de la Société d’étude du XVIIe siècle et de la Société des Littératures classiques (https://slc.hypotheses.org/revue-litteratures-classiques). Rédactrice de la revue Littératures classiques depuis 2019.

Membre du conseil de laboratoire du C.E.L.L.F. 16-21 depuis 2019.

Membre du jury de l’E.N.S. Ulm (B/L) pour les épreuves écrites depuis 2016, pour les épreuves orales depuis 2020.

Domaine·s de recherche·s

Littérature du XVIIe siècle.

Relations entre fiction, historiographie et écriture politique (première modernité).

Libelles et écriture polémique.

Recherche sur les émotions politiques, les passions sociales, les formes non institutionnelles de l’exercice du pouvoir (faveur, réputation).

Mémoires d’Ancien régime et écriture de soi à l’époque moderne.

Longs romans du XVIIe siècle.

Publication·s

Activités de recherche : travaux et publications

Ouvrage :

 

Publication de la thèse de doctorat, sous le titre : La Faveur et l’Envie : le favori royal dans la littérature française sous Louis XIII, aux éditions Honoré Champion, dans la collection « Convergences » dirigée par Patrick Dandrey (en préparation).

 

Éditions critiques :

 

Jean-Louis Guez de Balzac, Aristippe ou de la Cour (1658), Paris, S.T.F.M., 2021.

 

Marie-Catherine de Villedieu, Le Favori, tragi-comédie (1665), pour la Bibliothèque des Littératures Classiques, Paris, Hermann, 2017.

 

Le Roi hors de page et autres textes, une anthologie, Reims, É.P.U.R.E., 2013. En collaboration avec Bernard Teyssandier, Jean-François Dubost et Jean-Raymond Fanlo.

 

Édition numérique (transcription, stylage, relecture) :

Jean Baudoin, Les Fables d’Ésope Phrygien (1660), en ligne sur le site de l’O.B.V.IL. dans le cadre du projet Fabula Numerica (2019) : https://obvil.sorbonne-universite.fr/corpus/fabula-numerica/baudoin_fables-esope_1660

 

Direction d’ouvrages collectifs :

« Jusqu’au sombre plaisir d’un cœur mélancolique ». Mélanges de littérature française du XVIIe siècle offerts à Patrick Dandrey, Delphine Amstutz, Boris Donné, Guillaume Peureux et Bernard Teyssandier [dir.], Paris, Hermann, 2018.

 

Avec la collaboration de Bernard Teyssandier. Revue XVIIe siècle, n° 276, troisième trimestre 2017 : coordination du dossier spécial consacré au « coup d’État de Louis XIII » le 24 avril 1617.

 

Participation à des projets collectifs :

Participation au projet « écrits de soi », copiloté par le CELLF et le Cérédi (Rouen), sous la direction de Jean-Louis Jeannelle, Françoise Simonet-Tenant et Jean-Christophe Igalens: https://ecrisoi.univ-rouen.fr/accueil

 

Participation au Dictionnaire des mémorialistes de Commynes à Chateaubriand, sous la direction de Marc Hersant (Paris, Classiques Garnier, 2025).

 

Organisation d’événements scientifiques :

 

Co-organisation avec Emmanuel Bury et Françoise Poulet d’un colloque international sur les « usages de l’éloge (XVIe-XVIIIe siècles) », Paris, 2-4 juin 2022.

 

Co-organisation avec Paul-Victor Desarbres, Nicolas Schapira et Claire Sicard du colloque 2022 de l’Association V.-L. Saulnier, « Les écrivains-secrétaires (XVIe-XVIIe siècle) », Paris, 7 et 8 avril 2022.

 

Co-organisation avec Karine Abiven, Alexandre Goderniaux et Adrienne Petit d’un séminaire de recherche mensuel sur les libelles de la première modernité à Sorbonne-Université (2018-2019; 2021-2022) et d’un colloque international (27 et 28 mai 2021 à la bibliothèque Mazarine à Paris): https://libelles.hypotheses.org/.

 

En collaboration avec P. Dandrey, préparation du séminaire hebdomadaire consacré à la recherche dix-septiémiste (2015-2018) : « le moi dans tous ses états » (Université Paris-Sorbonne, 2015-2016 et 2016-2017) et « Comment le texte ancien fait sens : régimes de signification et conditions d’interprétation de l’œuvre littéraire, de la Renaissance aux Lumières» (2017-2018).

 

Co-organisation dans le cadre du C.E.L.L.F. 17e-18e siècle d’un colloque de jeunes chercheurs sur « L’imposture à l’âge classique », les 4 et 5 juin 2010 à l’Université Paris-Sorbonne. Les communications sont publiées en ligne sur le site du C.E.L.L.F 16e-18e à l’adresse suivante : http://www.cellf.paris-sorbonne.fr/publications_en_ligne/index.php?idr=8

 

Articles publiés dans des revues à comité de lecture ou des ouvrages collectifs :

« “Sanglante raillerie”. Des mauvais usages de la raillerie dans l’écriture polémique du premier XVIIe siècle», Littératures classiques, La Raillerie au XVIIe siècle, Fr. Poulet et M. Tsimbidy (dir), à paraître en 2023.

 

Polexandre 732, repentirs uchroniques” dans la revue en ligne Grandes figures historiques dans la littérature et les arts, n°11, “L’uchronie”, 2022, Fr. Briot, A. Boulanger et F. McIntosh-Varjabédian (dir.): https://figures-historiques-revue.univ-lille.fr/

 

“La Faveur et la Jalousie: gouverner par l’émotion dans la France du premier XVIIe siècle”, XVIIe siècle, n°295, Hélène-Merlin Kajman (dir.), 2022, p. 269-279.

 

Notices sur Polexandre de Marin Le Roy de Gomberville (1637-1645) et Le Facétieux Réveille-Matin des Esprits mélancoliques, pour le Répertoire des fictions narratives en prose (1624-1643), dirigé par Frank Greiner chez Classiques Garnier (à paraître).

 

« L’Aventurier de la Fortune », Littératures classiques, n°100, 2019, dirigé par M. Rosellini et P. Ronzeaud, p. 185-195.

 

« Le Tombeau de l’Envie. Les Fables d’Ésope phrygien de Jean Baudoin (1631-1649) », dans « Jusqu’au sombre plaisir d’un cœur mélancolique ». Mélanges de littérature française du XVIIe siècle offerts à Patrick Dandrey, Delphine Amstutz, Boris Donné, Guillaume Peureux et Bernard Teyssandier [dir.], Paris, Hermann, 2018, p. 225-232.

 

« Le Royaume enchanté. Concini au miroir de la fiction romanesque », dans le numéro de XVIIe siècle, n° 276, 2017, consacré à la prise de pouvoir personnelle de Louis XIII en 1617, sous la direction de Delphine Amstutz et Bernard Teyssandier, p. 519-536.

 

En collaboration avec Bernard Teyssandier : « 1617, Louis XIII prend le pouvoir : naissance d’un mythe? », XVIIe siècle, n°276, 2017, p. 395-398.

 

En collaboration avec Bernard Teyssandier, « Repentirs anthologiques. Pourquoi réunit-on des libelles? », L’Anthologie, histoire et enjeux d’une forme éditoriale du Moyen-Âge à nos jours, Céline Bohnert et Françoise Gevrey [dir.], Reims, É.P.U.R.E., 2014, p. 377-398.

 

« Comment penser l’amitié royale à l’âge classique? », article paru dans Seventeenth-Century French Papers, vol. 34, n° 1, 2012, p. 26-37 (http://dx.doi.org/10.1179/0265106812Z.0000000003).

 

« Mécène et Séjan. Sur la figure du favori au XVIIe siècle », XVIIe siècle, n° 251, avril 2011, p.333-351 (http://dx.doi.org/10.3917/dss.112.0333 ).

 

 

 Communications et actes de colloque (publiés ou à paraître) :

 

Intervention au colloque L’incivilité et ses récits, XVIIe-XVIIIe siècles, dans le cadre d’une journée d’études organisée par Fabrice Chassot à l’université Toulouse Jean Jaurès le 25 novembre 2019 : « Porter le chapeau. L’incivilité de la faveur au XVIIe siècle » (actes à paraître dans la revue Littératures classiques en 2023).

 

Communication au séminaire organisé à la faculté des Lettres de Sorbonne Université par Delphine Denis et Carine Barbafieri (« La rubricologie, ou de l’invention des titres et rubriques »), le 15 octobre 2019 : « L’inflation des titres séditieux. Portrait de Pierre de L’Estoile en rubricologue » (à paraître chez Hermann en 2024).

 

Intervention au colloque international « Gaston d’Orléans et l’Antiquité », organisé à l’université de Reims-Champagne Ardennes, par Céline Bohnert et Valérie Wampfler, du 2 au 4 octobre 2019 : « L’ombre de Brutus : l’action politique de Gaston d’Orléans et les valeurs de “l’ancienne Rome” » (en ligne dans le Bulletin du Centre de Recherche du Château de Versailles: https://journals.openedition.org/crcv/20451).

 

« Madame de Maintenon, une “digne favorite”. Du bon usage de la faveur”, communication au colloque international sur Mme de Maintenon organisé à Versailles du 21 au 23 mars 2019 par Nathalie Grande et Mathieu da Vinha, publiée dans “Toute la cour était étonnée”, Madame de Maintenon ou l’ambition politique au féminin, Rennes, PUR, 2022, p. 15-23.

 

Intervention à la journée d’étude « Le roman français au crépuscule de l’âge baroque (1643-1661) », organisée par Frank Greiner à l’université Charles de Gaule- Lille III le 4 juin 2018: « Tentative d’épuisement des topiques romanesques : Almahide ou l’esclave reine de Georges de Scudéry (1660-1663) », publié dans Le Roman français au crépuscule de l’âge baroque (1643-1661), Paris, Classiques Garnier, 2021, p. 117-131.

 

Intervention au colloque « De l’Antiquité à la modernité politique : quelles méditations ? », organisé au sein du laboratoire Junior REPHAM par Flora Champy et par Caroline Labrune, les 23 et 14 octobre 2017 (E.N.S. de Lyon). Actes publiés dans le n° 101 de Littératures classiques (2020) sous le titre « Lopins et larcins. Aristippe ou de la cour et la matière antique », p. 153-162.

 

Intervention au séminaire Fabula Numerica le 7 juin 2017 organisé à l’Université Paris-Sorbonne par A. Biscéré, P. Dandrey et T.  Rolland : « La démarche allégorique dans les Fables d’Esope de Jean Baudoin (1631-1649) ». Contribution publiée dans Le Fablier, n° 28, 2017, p. 87-96, sous le titre : « Fabula in progress : les Fables d’Ésope phrygien de Jean Baudoin (1631, 1649) ».

 

Communication au colloque international V.-L. Saulnier « Blâme et éloge de la cour », organisé à l’université Paris-Sorbonne du 23 au 25 mars 2017 par Marie-Claire Thomine, Alexandre Tarrête et Nathalie Peyrebonne : « L’éloge paradoxal du favori de cour. La réception de l’Aviso de privado d’Antonio de Guevara en France dans la première moitié du XVIIe siècle », actes publiés dans Le Mépris de la cour. La littérature anti-aulique en Europe, XVIe-XVIIe siècles, Cahiers V. L. Saulnier n°35, Paris, PUPS, 2018, p. 125-138.

 

Communication au colloque international organisé à Niort du 22 au 24 septembre 2016 sur Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné (1616-2016) : « La Faveur et l’Envie : une anatomie de l’absolutisme naissant dans Les Tragiques ». Actes publiés dans la revue Albineana, n° 30, « L’acier de mes vers », Les Tragiques, 1616-2016, 2018, p. 111-124.

 

Communication à la journée d’étude organisée à Lyon par Edwige Keller-Rahbé le 16 juin 2016 : « Représenter, éditer et lire le Favori de Marie-Catherine Desjardins de Villedieu » : « L’inscription du Favory de Mme de Villedieu dans la tradition dramatique de la comedia de privado ». Actes publiés en ligne sur le site : http://madamedevilledieu.univ-lyon2.fr/le-favori-1665-actes-de-la-journee-d-etude-organisee-a-lyon-le-16-juin-2016-645077.kjsp?RH=grac5&RF=1442243486640

 

Communication au séminaire de Delphine Denis, Carine Barbafieri et Laurent Susini, « D’absolu à absolutisme : enquête sur un intraduisible historiographique », le 10 novembre 2015 (Université Paris-Sorbonne). Article publié dans la revue Littératures classiques, n° 96, 2018, p. 21-28.

 

Communication au colloque international « Récit et vérité à l’époque classique (III) : enjeux, formes et motifs du portrait dans les récits de fiction et dans les récits historiques de l’époque classique (XVIIe-XVIIIe siècles) », organisé par M. Hersant et C. Ramond à l’université de Picardie Jules Verne (22-24 octobre 2015)  : « Figures du pouvoir : portraits croisés du roi et de son favori dans la fiction romanesque du premier XVIIe siècle : les Polexandre de Gomberville », Brill, « Faux-titre », 2019, p. 437-447.

 

Communication au colloque « Le courage de la vérité dans les usages de l’histoire », organisé les 9 et 10 octobre 2015 en Sorbonne (Paris IV) par K. Abiven et A. Welfringer : « Mecenas, Socrate, Aristippe : les figures de la parrhésie chez Guez de Balzac », Littératures classiques, n° 94, 2017, p.168-178.

 

Communication au colloque international « D’Adonis à Alexandre. Cartographie du masculin de la Renaissance aux Lumières dans les littératures européennes », organisé à Paris-Sorbonne, l4-6 juin 2015 par l’association Cornucopia et par le Centre de Recherche en Littérature comparée de Paris-Sorbonne : « Le favori travesti dans les romans de l’âge baroque ». Actes publiés aux Classiques Garnier dans la collection « perspectives comparatistes », 2020, p. 181-195.

 

Communication au colloque international « Dramaturgies du conseil et de la délibération », organisé à l’université de Rouen par Ariane Ferry et Xavier Bonnier, du 17 au 19 mars 2015 : « Favoris et conseillers sur la scène tragique au XVIIe siècle ». Captation de la communication et actes disponibles sur le site de l’université de Rouen : http://publis-shs.univ-rouen.fr/ceredi/index.php?id=169

 

Communication au colloque international « De l’histoire maîtresse de l’art de gouverner au(x) tacitisme(s) » organisé à Caen les 2 et 3 octobre 2014, par Alicia Oïffer-Bomsel  et Alexandra Merle : « Séjan ou la réception politique de Tacite en France dans la première moitié du XVIIe siècle ». Publication dans le volume : Tacite et le tacitisme en Europe à l’époque moderne, Paris, H. Champion, 2017, p. 517-529.

 

Communication au colloque international « Légendes noires, légendes dorées, ou comment la littérature fabrique l’histoire (XVIIe-XIXe siècle) » organisé par Nathalie Grande, Sylvain Ledda et Chantal Pierre à La Roche-sur-Yon et Nantes, du 4 au 6 décembre 2013 : « La légende noire des favoris royaux ou la construction du mythe absolutiste (XVIIe-XIXe siècles) ».Publication dans le volume Légendes noires, légendes dorées, ou comment la littérature fabrique l’histoire (XVIIe-XIXe siècle), Nathalie Grande, Chantal Pierre (dir.), Rennes, P.U.R. 2018, p. 223-234.

 

Communication au XXVIe colloque international de la S.A.T.O.R, organisé par Hélène Cazes, « Topiques de l’amitié » Victoria, BC, du 20 au 23 juin 2012 : « L’ami du roi ? Le favori en question dans quelques romans de l’âge baroque » (actes publiés en ligne sur le site http://journals.uvic.ca/index.php/sator/).

 

Communication à la Journée Saint-Simon du 10 mars 2012, organisée par Philippe Hourcade au château de Versailles sur le thème des « Mémoires de la bibliothèque Saint-Simon » : « Le rôle de favori royal. Saint-Simon, lecteur de Fontenay-Mareuil ». Communication publiée dans les Cahiers Saint-Simon, n° 40, p. 25-35 et disponible en ligne sur Persée : https://doi.org/10.3406/simon.2012.1505

 

Communication au XXIVe colloque international de la S.A.T.O.R., organisé par Marta Texeira Anacleto, du 28 au 30 juin 2010 à la Faculté des Lettres de l’Université de Coimbra. La communication : « Le favori du roi dans le roman du XVIIe siècle » est publiée dans Topique(s) du public et du privé dans la littérature romanesque d’Ancien régime, éd. M. Texeira Anacleto, Louvain, Peeters, 2014, p. 187-196.

 

Communication aux Journées Jeunes chercheurs organisées à Paris-Sorbonne (Paris IV) et Paris VIII, par Karine Abiven et Laure Depretto, L’Évangile du jour : actualité et inédit sous l’Ancien Régime (juin 2010) : « Occurrences remarquables et événements singuliers : l’écriture de l’événement politique dans les nouvelles de Jean-Pierre Camus ». Article paru dans la revue Littératures classiques, n° 78, 2012, p. 243-256 (http://www.armand-colin.com/revues_article_info.php?idr=36 &idnum=453443&idart=9797).

 

Communication au colloque international J.A.D.T. 2010 à l’Université La Sapienza à Rome, en collaboration avec Philippe Gambette (Montpellier II) : « Utilisation de la visualisation en nuage arboré pour l’analyse littéraire » (9-11 juin 2010) (version en ligne : http://hal-lirmm.ccsd.cnrs.fr/lirmm-00448436/fr/, actes vol. 1, p. 227-238).

 

 

Comptes rendus d’ouvrages :

 

Compte rendu de l’ouvrage de Yohann Deguin, L’écriture familiale des Mémoires, Paris, H. Champion, 2020, pour le site Ecrisoi (Sorbonne Université – CELLF – Université de Rouen).

 

Compte rendu pour la revue XVIIe siècle de l’ouvrage de Stéphane Haffemayer, Les Lumières radicales de la Révolution anglaise. Samuel Hartlib et les réseaux de l’Intelligence, Paris, Classiques Garnier, 2018 (XVIIe siècle, n°293, p. 543-545).

 

Compte rendu de l’ouvrage de Constance Griffejoen, Noblesse et Franchise. La valeur de liberté dans les écrits des aristocrates au Grand Siècle, Paris, Classiques Garnier, 2017, R.H.L.F., 118e année, n° 3, juillet-septembre 2018, p. 709-711.

 

Compte rendu de l’ouvrage collectif Le Sens du Passé. Pour une nouvelle approche des Mémoires. Études réunies et présentées par Marc Hersant, Jean-Louis Jeannelle et Damien Zanone, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013, French Studies. A Quarterly Review, volume 68, Number 3, July 2014, p. 431-432.

 

Compte rendu de l’ouvrage de Jean-Pierre Camus, Les Evenemens Singuliers, Max Vernet [éd.], Paris, Garnier, 2010, publié sur le site Fabula : « Jean-Pierre Camus, homme révolté », Acta Fabula, Editions, rééditions, traductions, URL : http://www.fabula.org/revue/document5896.php.

 

Compte rendu de l’ouvrage Les Genres littéraires de la mémoire, Pierre Demarolle et Marie Roig Miranda [dir.], Nancy, Presses universitaires de Nancy, coll. « Europe XVI-XVII », 2008, publié sur le site Fabula, « Mémoire(s) au carrefour des genres », Acta Fabula, Dossier critique : « Mémoires et littérature », URL : http://www.fabula.org/revue/document5175.php

 

Valorisation de la recherche et diffusion des savoirs :

 

20 janvier 2021 : intervention dans l’émission Les Chemins de la philosophie sur France Culture (sur la représentation de la cour dans Les Caractères de La Bruyère).

 

10 mars 2020 : intervention au lycée général et technologique Édouard Branly de Dreux, à l’invitation de David Feutry, pour une conférence sur La Princesse de Clèves, dans le cadre du programme de français en première générale.

 

Depuis 2019 : conférences sur la littérature du XVIIe siècle dans le cadre de l’Université d’été en Sorbonne (Malherbe, Théophile de Viau, Pierre Corneille, La Rochefoucauld, Lafayette).

 

« “La Paix ne fit que paraître” : fiction et politique dans La Princesse de Montpensier de Madame de La Fayette et son adaptation cinématographique par Bertrand Tavernier ». Intervention dans le cadre d’une journée d’étude à destination des lycéens de terminale, organisée par Claire Sicard et Jean Vignes à l’université Diderot (Paris VII) le 13 avril 2019. Conférence publiée en ligne : https://clairesicard.com/2019/04/16/delphine-amstutz-sorbonne-universite-la-paix-ne-fit-que-paraitre-fiction-histoire-et-politique-dans-la-princesse-de-montpensier-1662-2010/

 

Avec Philippe Gambette (LIGM, Université Gustave Eiffel, Marne-la-Vallée) : développement du logiciel IJUVE : (http://igm.univ-mlv.fr/~gambette/ijuv/ ). Aide à la transcription automatique en “j” et “v” des graphies “i” et “u” ayant valeur de consonne (2019).

 

Participation à la rencontre sur l’enseignement des œuvres des femmes de lettres dans le supérieur en France et aux États-Unis, organisée à l’université Paris-Est (Marne-la-Vallée) par Caroline Trotot et Philippe Gambette le 27 juin 2018 : https://visiautrices.hypotheses.org/133

 

« Tartuffe, l’homme par qui le scandale arrive. Molière et la querelle de la moralité du théâtre au XVIIe siècle », revue Mythologies, hors-série consacré à Molière, n° 16, 2017, p. 88-89.

 

Conférence au lycée Olympe de Gouges (Noisy-le-sec) sur La Princesse de Montpensier, organisée par Florence Mauger, avec Bertrand Tavernier.

 

Conférence à la médiathèque de Châtenay-Malabry, « À l’époque du Roi Soleil, une littérature précieuse et bienséante », le 19 mars 2016.

Publication·s associée·s
Adresse

Faculté des Lettres de Sorbonne Université, 1 rue Victor Cousin, 75005 Paris.

Le CELLF (Centre d’étude de la langue et des littératures françaises) est une unité mixte de recherche de Sorbonne Université et du CNRS (UMR 8599). Il est issu du rapprochement, en janvier 2014, de plusieurs unités et équipes de recherche de Sorbonne Université : d’une part le CELLF 17-18, fondé en 1967 et consacrant ses travaux aux textes littéraires des XVIIe et XVIIIe siècles ; d’autre part deux équipes d’accueil : le « Centre de recherche sur la création littéraire en France…

ADRESSE
CELLF – Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
UMR 8599 (CNRS – Université Paris-Sorbonne)
1, rue Victor Cousin
75230 Paris Cedex 05
CONTACT
Inscription à la lettre du Cellf
Si vous souhaitez recevoir la lettre du CELLF, merci d’écrire à la direction du CELLF (contact ci-contre), en indiquant vos coordonnées et en nous aidant à mieux vous connaître.
Sites du CELLF
16-18 Escalier G, 2e étage
19-21 Escalier I, 2e étage