Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
Centre d’étude de la langue et des littératures françaises

Professeur en Langue et Littérature médiévales à l’Université Bretagne Sud (UBS /HCTI), je bénéficie d’un accueil en délégation CNRS au CELLF. Je travaille autour de trois axes principaux: la réception de la littérature médiévale à la fin du Moyen Âge (l’écriture de la nostalgie ou “rétroécriture” et l’écriture contrapuntique autour de l’emblème du perroquet (symbole du déjà écrit)); la réception du chroniqueur Froissart du XV e siècle au XIX e siècle, et enfin dernier axe développé: Médiévalismes et Orientalismes: deux exoticismes?

Domaines de recherches

Je travaille principalement sur trois axes principaux:

1- La réception de la littérature médiévale à la fin du Moyen Âge : l’écriture de la nostalgie ou “rétroécriture” rendrait compte de l’esthétique des romans arthuriens tardifs et de leur poétique entre démembrement, recyclage, récupération. J’envisage aussi la question de l’écriture contrapuntique et/ou parodique à partir de l’emblème du déjà dit et déjà -écrit qu’incarne le perroquet.

2- La réception du chroniqueur Froissart du XVe siècle au XIX e siècle ouvre des champs d’investigation à la confluence de l’historiographie, de l’histoire littéraire, de la philologie. Dans Froissart après Froissart, Rennes, PUR, 2022, j’ai privilégié trois axes : La fabrique de Froissart: entre érudition et fiction. Les usages de Froissart que j’ai envisagés sous deux angles : d’une part, les Usages historiographiques et idéologiques, d’autre part, ses usages en littérature : voyages en pays froissartien. Qu’il s’agisse d’enjeux esthétiques ou idéologiques, on voit que Froissart et ses Chroniques représentent un riche terrain d’expérimentation, d’interrogation et un lieu commun à partir duquel se situer, face au ou contre le romantisme, pour ou contre le libéralisme.

3-  Médiévalismes et Orientalismes: deux exoticismes?

Mon hypothèse serait que médiévisme et médiévalisme sont des exoticismes  au même titre que les Orientalismes et que la construction ou la fabrique des matières médiévales et orientales prend sa source dans une érudition (philologie et linguistique)  et dans la fiction. Loin de se  construire séparément ou sur le mode de la concurrence ou de la rivalité, le goût pour le Moyen Âge et l’engouement pour l’Orient participeraient d’un même processus plus général, hypothèse qui permettrait peut-être une remise en perspective des discours sur l’Orientalisme et sur le Médiévisme. Ainsi le médiévisme érudit serait-il un exoticisme au même titre que l’orientalisme.

Recherches en cours

Projets et publications à venir

–      Le roman historique en ses frontières(en co-direction), en cours d’expertise aux PUR. (2023)

–      Un ouvrage collectif sous ma direction en cours de réalisation qui sera proposé aux PUR intitulé Médiév(al)ismes et Orientalismes (2023)

–      Un ouvrage de vulgarisation : La fabrique du Perroquet : entre Orient et Occident (2023)

–      Un ouvrage personnel sur le Chevalier de Fréminville : Le Chevalier de Fréminville ou l’invention du médiévisme exotique (2023-24)

Projet d’organisation d’une Journée d’Etudes sur Médiévalismes et Orientalismes : deux exoticismes en avril 2023avec 6 intervenants  dans le cadre de la délégation au sein du CELLF:

Publications

Publications récentes (depuis mon élection à l’UBS en 2015)

Monographie :

Froissart après Froissart.La réception des Chroniques en France du XV esiècle au XIX esiècle, Rennes, Pur, « Interférences », 2022, 492 p.

https://www.fabula.org/actualites/Patricia-Victorin-Froissart-apres-Froissart_109153.php

 

Direction ou co-direction d’ouvrages :

Du meurtre en politique : regards croisés sur l’utilisation de la violence en contexte populaire(dir. Vincent Challet et Patricia Victorin), CRMH, 34, 2017.

Vincent Challet et Patricia Victorin, « Introduction », Cahiers de recherches médiévales et humanistes[En ligne], 34 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 05 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/crm/14463

Figures de l’Etudiant.e : du Moyen Âge au XXIesiècle, (co-direction Marie Bulté, I. Durand, P. Victorin), actes parus dans la revue électronique Motifs. (HCTI) n°3 octobre 2019.

 

Direction ou co-direction de numéros de revues :

Cultiver les lettres médiévales aujourd’hui, Perspectives médiévales 36, 2015 (direction Sébastien Douchet avec la collaboration de Sophie Albert et Patricia Victorin), disponible sur le site http://peme.revues.org/7218

 

Par le détail : frontières entre l’accessoire et l’essentiel (dir. P. Victorin), CRMH, 2016-1, n°31, pp.121-282.

Patricia Victorin, « Introduction », Cahiers de recherches médiévales et humanistes[En ligne], 31 | 2016, mis en ligne le 03 août 2019, consulté le 05 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/crm/14017

; DOI : 10.4000/crm.14017

CR Bibliographical reference

  1. Matteo Roccati, “Par le détail. Frontières entre l’accessoire et l’essentiel, sous la direction de Patricia Victorin”, Studi Francesi, 185 (LXII | II) | 2018, 296-297.

 

Articles parus dans des revues ou chapitres d’ouvrages à comité de lecture :

  1. « Tombeaux pour une autre histoire ou la merveille en sommeil », Motifs merveilleux et poétique des genres au Moyen Âge, (dir. Francis Gingras), Paris, Garnier, 2015, p. 389-402.
  2. « The Boy’s Froissartde Lanier ou la réappropriation d’une mémoire européenne à destination des garçons en Amérique. », Patricia Victorin, « The Boy’s Froissartde Lanier ou la réappropriation d’une mémoire européenne à destination des garçons en Amérique. », Perspectives médiévales[En ligne], 37 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 05 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/peme/9405 ; DOI : 10.4000/peme.9405
  3. « Remarques sur les attestations arthuriennes dans les Chroniques de Froissart : rivalité entre histoire et fiction ou cause commune? », Arthur après Arthur. La matière arthurienne tardive en dehors du roman arthurien, (dir. Christine Ferlampin-Acher), Rennes, PUR, 2017, p. 197-219.https://books.openedition.org/pur/54356
  4. « Arthur et Tristan vus par un antiquaire insolite en Bretagne ou le Chevalier de Fréminville, entre nostalgie et avant-garde », dans Enjeux épistémologiques des recherches sur les Bretagnes médiévales ( M. Coumert et H. Bouget), éd. CRBC, 2019, p. 45-64.
  5. « Amour et Chevalerie », La matière arthurienne tardive en Europe 1270-1530, (dir. Christine Ferlampin-Acher),Rennes, PUR, 2020, p. 279-289.
  6. « Renart au ban(c) de l’école : petite histoire d’une conquête progressive de 1800 à 1900 », dans Encyclopédique Moyen Âge. mélanges en l’honneur de Denis Hüe, Paris, Garnier, 2021, p. 459-472.
  7. « Médiévalisme et tourisme nostalgique dans Tristan le Voyageur de Marchangy », in Tommaso du Carpegna Falconieri, Pierre Savy et Lila Yawn (dir.), Middles Ages without borders : a conversation on medievalism, Rome, Ecole française de Rome, 2021. (version brève )
  8. « Penser le discours historique au XIXesiècle : à l’école de Froissart »,in MailletFanny et CorbellariAlain (dir.), Le Médiévisme érudit en France de la Révolution au Second Empire, Genève, Droz, 2021, p. 159-182.
  9. « Enjeux des noms dans le Conte du Papegauou de l’obsolescence programmée »,  in “Par le non conuist an l’ome”. Etudes d’onomastique littéraire médiévale, éd. C. Ferlampin-Acher, F. Pomel et E. Egedi-Kovács,
    Budapest, Collège Eötvös Jozsef ELTE, 2021, p. 249-261.

https://emea01.safelinks.protection.outlook.com/?url=https%3A%2F%2Feotvos.elte.hu%2Fmedia%2F81%2Fd6%2Fdf42c5b998cafd98fffa442738017f46e17fcf82e2da84c68d1dcb44bdb6%2Fec_Onomastique.pdf&data=04%7C01%7C%7C9e999e56bd7344a5253f08d994af9d92%7C84df9e7fe9f640afb435aaaaaaaaaaaa%7C1%7C0%7C637704304241610117%7CUnknown%7CTWFpbGZsb3d8eyJWIjoiMC4wLjAwMDAiLCJQIjoiV2luMzIiLCJBTiI6Ik1haWwiLCJXVCI6Mn0%3D%7C1000&sdata=fiTzD%2F%2F9tDwNQuqD8dTSmL%2F4VrhbRFT0s1%2Byg2fyOOs%3D&reserved=0

Valorisation de la recherche et vulgarisation :

entretiens avec des artistes :

Patricia Victorin, « Il ne s’agira pas de pureté… Entretien avec Céline Minard », Perspectives médiévales [En ligne], 36 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 27 janvier 2016. URL : http://peme.revues.org/7432

Patricia Victorin, « Arc électrique, étincelles – et ça fabrique de la fiction… Entretien avec Christian Prigent », Perspectives médiévales [En ligne], 36 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 27 janvier 2016. URL : http://peme.revues.org/7423

 

Patricia Victorin, « Un théâtre pour la poésie. Entretien avec Michel Arbatz », Perspectives médiévales [En ligne], 36 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 27 janvier 2016. URL : http://peme.revues.org/7409

Vulgarisation :

1) « A la découverte du Roi Arthur », dans Mythologies n°23, pp. 112-115.

2) Participation à un ouvrage de vulgarisation Fake Moyen Âge dirigé par Laurent Gervereau pour lequel j’ai écrit deux contributions. https://modmed.hypotheses.org/1634

 

– « Un Moyen Âge walterscotté » (19 pages)

– « Un roi, une table, un plat, des chevaliers, des dames et des romans » (11 pages)