Doctorat

Les politesses du seuil. Études bibliographique et critique des pièces liminaires dédiées à l’auteur dans les recueuils poétiques en France (1598-1683)




    De Frédéric MARTIN

    Direction de thèse :
  • Patrick DANDREY



  • Cette thèse porte sur les pièces liminaires dédiées à l’auteur dans les recueils poétiques publiés en France entre 1598 et 1630. Elle comporte trois volets : un répertoire bibliographique qui recense 988 poèmes amicaux, issus de la consultation de 213 éditions ; une étude littéraire portant sur différents aspects de cette composante de l’appareil péritextuel ; un graphe social représentant, de manière dynamique, l’ensemble des liens de sociabilité que révèlent les poèmes d’éloge liminaires, c’est-à-dire le réseau social public des amitiés poétiques.
    L’étude littéraire analyse, en premier lieu, le péritexte amical en tant qu’objet éditorial, inscrit dans une stratégie « marketing » et relevant d’une captatio benevolentiae déléguée à des tiers. Un partage des responsabilités s’opère entre l’imprimeur-libraire, l’auteur du recueil, et celui du poème liminaire. En second lieu, nous étudions les principes rhétoriques, poétiques et topiques concourant à la composition de l’éloge du poète. Une écriture fortement codifiée, tant dans ses procédés stylistiques que dans ses référents topiques, dessine le portrait du poète idéal. Enfin, nous nous attachons à caractériser les cercles d’amitiés poétiques, qui ne témoignent pas uniquement d’une volonté de reconnaissance par les pairs, mais d’un souhait d’ouvrir les pages du recueil à l’entourage, à la famille, aux connaissances professionnelles, sollicités comme témoins de moralité plutôt que prescripteurs littéraires. Les mentions accompagnant de nombreux poèmes liminaires livrent de précieuses informations sur les qualités et professions des amis du poète, révélant ainsi les spécificités de leurs positions sociales.