400 ans : anniversaire de la naissance de Jean de la Fontaine (dans la presse)

« La Fontaine est un poète de l’âme humaine » . Propos recueillis par Catherine Golliau (Le Point, juillet 2017)

Entretien avec Patrick Dandrey

[Extrait]

Les animaux occupent la scène des fables depuis l’Antiquité. Ils se substituent à l’homme pour mettre en scène morale ou politique. Mais pourquoi ? Et en quoi la manière dont La Fontaine fait appel au renard, au loup ou à la cigogne est-elle particulièrement originale ? Patrick Dandrey, l’auteur de La Fabrique des fables, livre fondamental pour la connaissance de ce genre littéraire, nous explique ici en quoi le fabuliste innove et comment il a participé l’un des premiers au combat pour la défense des animaux.

Le Point : Un tiers seulement des personnages de La Fontaine sont des animaux. Pourquoi ne pas s’être contenté de mettre en scène des humains ?

Patrick Dandrey : Le détour par le bestiaire permet de donner à voir l’humanité avec d’autres yeux, d’y redécouvrir les ridicules et l’étrangeté que l’usure de notre regard avait occultés. L’hybridité des acteurs de la fable révèle aussi cette part de nous que nous projetons dans les animaux. Parallèlement, même si la fable demeure une école de lucidité, le charme insolite qui s’en dégage nous invite à redécouvrir notre part d’enfance : songe peut-être, mais songe vigilant !

 

L’article est disponible sur Europresse (connexion via Primo, base de données en ligne de Sorbonne Université)

 

Jean de la Fontaine, intarissable source de l’esprit français, Youness Bousenna (Télérama, 13 juillet). Avec Patrick Dandrey

https://www.telerama.fr/livre/jean-de-la-fontaine-intarissable-source-de-lesprit-francais-6924394.php (extrait.

 

L’article est disponible sur Europresse (connexion via Primo, base de données en ligne de Sorbonne Université)

Partager
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin