Congrès de l’AIEF – Actualité de Jean Giono / Dans l’atelier du biographe / Scènes de reconnaissance dans le roman (3-5 juillet)

__

Le congrès sera diffusé en streaming.

Lien de la chaine YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC_bgMG1kMqc-HStd-rCS9xA

Entrée libre avec inscription préalable (pour assurer l’accès aux locaux de la Sorbonne) à l’adresse suivante : aief.inscription@gmail.com

Programme

Lundi 3 juillet, 13h30

L’actualité de Jean Giono

Amphi Guizot, 17 rue de la Sorbonne, Paris 5e

Président : Denis Labouret (Sorbonne Université)

Denis Labouret (Sorbonne Université)
Présentation. – « Lire Giono aujourd’hui »

Christian Morzewski (Université d’Artois, président de l’Association des Amis de Jean Giono)
« Une œuvre en devenir : la publication des inédits de Giono »

Annabelle Marion (Université Paris Cité)
« Nouveaux regards sur le “nouveau Giono” d’après-guerre »

Sylvie Vignes (Université Toulouse – Jean Jaurès)
« L’œuvre gionienne au prisme de l’écopoétique »

Agnès Castiglione (présidente de l’Association des Amis de Pierre Michon)
« Les écrivains d’aujourd’hui lecteurs de Jean Giono »

Lundi 3 juillet, 17h15

Assemblée générale

Pour les membres à jour de cotisation, la présente circulaire vaut convocation à l’Assemblée générale.

 

Mardi 4 juillet, 09h30 et 14h00

Dans l’atelier du biographe. La biographie entre art et littérature aujourd’hui

Amphi Richelieu, 17 rue de la Sorbonne, Paris 5e

Avec le soutien de l’équipe Polen (Université d’Orléans)

Présidente : Geneviève Haroche-Bouzinac (Université d’Orléans)

Matin (9h30)

Geneviève Haroche-Bouzinac (Université d’Orléans)
Présentation

Pierre Dufief (Université Paris Nanterre)

« La polyphonie des biographies : l’exemple des frères Goncourt »

Hervé Lacombe (Université Rennes 2)
« De Bizet à Poulenc : réflexion sur la construction biographique »

Pierre Assouline (Paris)
« Entre biographie et roman »

 

Après-midi (14h00)

Carole Aurouet (Université Gustave-Eiffel)
« Une biographie poétique : la vie de Jacques Prévert »

Carmen Boustani (Université libanaise à Beyrouth, Liban)
« Andrée Chedid au carrefour des mots et de l’art »

Jean-Noël Liaut (Paris)
« La vie secrète d’une biographie »

Jérôme Bastianelli (Musée du Quai Branly, Paris)
« La biographie imaginaire : contraintes et libertés »

Florence Naugrette (Sorbonne Université)
« Le défi et le scrupule : comment raconter la femme dans l’ombre du grand homme ? Le cas Drouet-Hugo »

Mardi 4 juillet, 18h00

Notre vie est là (Drouet à l’œuvre de Hugo)

Lecture-spectacle conçue par Florence Naugrette et interprétée par
Françoise Gillard (sociétaire de la Comédie-Française)

Amphi Richelieu, 17 rue de la Sorbonne, Paris 5e (durée : 50 mn)

Dans son journal épistolaire, Juliette Drouet commente l’œuvre de Hugo dont elle fut l’actrice, la spectatrice, la copiste, la documentaliste et la première lectrice.

Avec le soutien de la Direction des Affaires Culturelles de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, du CELLF, de l’Initiative Théâtre et de l’Institut universitaire de France. Inscription gratuite et obligatoire sur ce lien: https://www.billetweb.fr/notre-vie-est-la

Le texte sera dédicacé à la sortie du spectacle à la libraire Compagnie, 58 rue des Écoles.

Contact: florence.naugrette@sorbonne-universite.fr

 

Mercredi 5 juillet, 9h00 et 14h

Scènes de reconnaissance dans le roman

Amphi Molinié, Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e

Présidente : Françoise Lavocat (Université Sorbonne Nouvelle)

Matin (9h00)

Françoise Lavocat (Université Sorbonne nouvelle)
Présentation

Luc Sautin (Université de Toulouse Le Mirail)
« Autour de la traduction de Poétiques de l’anagnorisis de Terence Cave : de l’anagnorisis dramatique à la reconnaissance romanesque »

Luca Penge (Université Sorbonne Nouvelle)
« Scènes de reconnaissances dans Les Ethiopiques et dans Leucippé et Clitophon »

Nina Soleymani
« Le travesti démasqué dans Le Roman de Silence au Livre des Rois de Ferdoussi : entre scène de reconnaissance et fluidité de genre »

Mireille Séguy (Université Sorbonne Nouvelle)
« Fausses enseignes, cors voirs disant. Trois scènes de non-reconnaissance au XIIe et au XIIIe siècle »

Francesca Manzari (Université d’Aix-Marseille)
« Anagnôrisis et Nachträglichkeit : de la reconnaissance comme rétroaction. Une lecture des lais bretons Sir Degaré et Sir Orfeo »

 

Après-midi (14h00)

Yen-Mai Tran Gervat (Université Sorbonne Nouvelle)
« La reconnaissance de l’enfant abandonné, volé ou échangé : étude d’une scène romanesque topique »

Benoit Tane (Université de Toulouse Jean-Jaurès Le Mirail)
« Roman et illustration au XVIIIe siècle. Des scènes de reconnaissance ? »

Jérémie Alliet (ENS Lyon)
« “Reconnaissance de plusieurs connaissances” : reparaître dans Splendeurs et misères des courtisanes »

Françoise Lavocat (Université Sorbonne Nouvelle)
« Scènes de reconnaissance métaleptiques »

Mercredi 5 juillet, 17h30

Réception et remise du prix de l’AIEF

Le prix 2023 sera remis à une jeune chercheuse ou un jeune chercheur issu
d’une université du Portugal ou du Brésil.

Pour tout renseignement ou pour adhérer à l’association :
www.aief.fr

Organisation
Lieu
Amphi Guizot
Amphi Richelieu
Maison de la Recherche
Autres événements