Avatar Didier Kahn
Didier Kahn

Directeur de recherche CNRS
  • CNRS
Membre de :

Publications

  1. Ouvrages

Alchimie et paracelsisme en France à la fin de la Renaissance (1567-1625), Genève : Droz, 2007.

 

Henry de Montfaucon de Villars, Le Comte de Gabalis, ou Entretiens sur les sciences secrètes. Avec l’adaptation du Liber de nymphis de Paracelse par Blaise de Vigenère, Paris: Champion, 2010. — Édition abrégée : Paris : Les Belles Lettres, 2018 (« Bibliothèque secrète », vol. 2).

 

La Messe alchimique attribuée à Melchior de Sibiu, Paris : Classiques Garnier, 2015.

 

Le Fixe et le volatil : chimie et alchimie, de Paracelse à Lavoisier, Paris : CNRS Editions, 2016.

 

L’Alchimie à livres ouverts. En quête des secrets de la matière, catal. d’exposition (Blois, Médiathèque Abbé Grégoire), Paris : Hermann, 2017.

 

  1. Direction d’ouvrages, direction de numéros spéciaux de revues

D. Kahn, S. Matton (éd.), Alchimie : art, his­toi­re et mythes, Paris-Milan : S.É.H.A.-ARCHè, 1995 (Textes et Travaux de Chrysopœia, 1).

 

G. Goggi, D. Kahn (éd.), L’Édition du dernier Diderot / Pour un Diderot électronique, Paris : Hermann, 2007.

 

M. López Pérez, D. Kahn et M. Rey Bueno (éd.), Chymia. Science and Nature in Medieval and Early Modern Europe, Cambridge : Cambridge Scholars Publishing, 2010.

 

D. Kahn, E. Kammerer, A.-H. Klinger-Dollé, M. Molins et A.-P. Pouey-Mounou (éd.), Textes au corps. Promenades et musardises sur les terres de Marie Madeleine Fontaine, Genève : Droz, 2015.

 

Pseudo-Paracelsus : Forgery and Early Modern Alchemy, Medicine and Natural Philosophy (avec Hiro Hirai), dans Early Science and Medicine, 24 (2019), p. 415-571 (7 articles).

 

Paracelsus, Forgeries and Transmutation (avec Hiro Hirai), dans Ambix, 67 (2020), p. 1-99 (5 articles).

 

  1. Éditions critiques, présentations de textes

a) Œuvres complètes de Diderot (DPV) (contribution aux ouvrages suivants) :

 

DPV, XVI (Salon de 1767, Salon de 1769), Paris : Hermann, 1990.

 

Denis Diderot, Ruines et paysages (Salon de 1767), Paris : Hermann, 1995.

 

Denis Diderot, Héros et martyrs (Salon de 1769, Salon de 1771, Salon de 1775, Salon de 1781, Pensées dé­­ta­chées sur la peinture), Paris : Hermann, 1995.

 

DPV, XX (Paradoxe sur le comédien, Voyages à Bourbonne et à Langres, etc.), Paris : Hermann, 1995.

 

DPV, XXIV (Voyage de Hollande, Observations sur Hemsterhuis, Réfutation d’Helvétius), Paris : Hermann, 2004.

 

Diderot, Entretien d’un philosophe avec Madame la Maréchale de ***, éd. Roland Desné, Gianluigi Goggi, Didier Kahn, Franck Salaün, Gerhardt Stenger, Paris : Hermann, 2009.

 

Diderot, Fragments politiques échappés du portefeuille d’un philosophe, textes établis et annotés par G. Goggi, Paris : Hermann, 2010.

 

Guillaume-Thomas Raynal, Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes. Édition critique, dir. Andrew Brown et Hans-Jürgen Lüsebrink, vol. 2, Ferney-Voltaire, Centre international d’étude du XVIIIe siècle 2018 (annotation du Livre IX, en collaboration avec Gianluigi Goggi).

 

DPV, XXVIII (Correspondance, 1741/1742-1760), en collaboration avec Annie Angremy et Emmanuel Boussuge, Paris : Hermann, à paraître.

 

DPV, XXI (Mélanges philosophiques pour Catherine II), éd. Georges Dulac, Gianluigi Goggi, Sergueï Karp, Paris : Hermann, à paraître.

 

b) Histoire de l’alchimie :

[Thomas Vaughan], L’Art hermétique à découvert (11787), repr. Paris : J.-C. Bailly, 1989.

 

[Pseudo]-Nicolas Flamel, Écrits alchimiques, Paris : Les Belles Lettres, 1993.

 

Hermès Trismégiste, La Table d’émeraude et sa tradition alchi­mi­que, Paris : Les Belles Lettres, 1994.

 

Pseudo-Raymond Lulle, De secretis naturae sive de quinta essentia, suivi d’Albert le Grand, De mineralibus, éd. Walther Hermann Ryff (Strasbourg : Balthazar Beck, 1541), repr. Orthez-Paris : Manucius-BIUM, 2003.

 

Guglielmo Gratarolo (éd.), Veræ Alchemiæ artisque metallicæ, citra ænigmata, doctrina, certusque modus (Bâle : Heinrich Petri et Pietro Perna, 1561), repr. Orthez-Paris : Manucius-BIUM, 2003.

 

Mino Celsi (éd.), Artis Chemicæ Principes, Avicenna atque Geber (Bâle : Pietro Perna, 1572), repr. Orthez-Paris : Manucius-BIUM, 2003.

 

Johannes de Rupescissa, De consideratione Quintæ essentiæ rerum omnium, éd. Guglielmo Gratarolo (Bâle : Conrad Waldkirch, 1597), repr. Orthez-Paris : Manucius-BIUM, 2003.

 

Pseudo-Raymond Lulle, Le Testament du pseudo-Raymond Lulle, trad. Hans van Kasteel, Grez-Doiceau : Beya, 2006.

 

Guy de La Brosse, De la nature, vertu & utilité des plantes (Paris : Rollin Baragnès, 1628) et Description du Jardin Royal des plantes medicinales (Paris, s.n.e., 1636), repr. Paris : BIUM, 2007 (Introduction de DK: « Plantes et médecine, (al)chimie et libertinisme chez Guy de La Brosse »: www.bium.univ-paris5.fr/histmed/medica/brosse.htm).

 

Jean d’Espagnet, La Philosophie naturelle rétablie en sa pureté, suivi de L’Ouvrage secret de la philosophie d’Hermès, rééd. de la version française de 1651, Grez-Doiceau (Belgique) : Beya, 2007.

 

Philippe de Mézières, Songe du viel Pelerin, éd. Joël Blanchard, Antoine Calvet et D. Kahn, Genève : Droz, 2015 (Textes Littéraires Français, 633), t. I, p. cxxxiii-cxxxix : « Dérimage ».

 

  1. Articles

a) Diderot :

« Un manuscrit inconnu de Diderot : La Prière du sceptique », Bulletin du Bibliophile, 1993, n° 1, p. 32-47.

 

« Le manuscrit autographe du Salon de 1767 de Diderot », en collaboration avec Annette Lorenceau, Studi Set­te­centeschi, 14 (1994), p. 267-288.

 

« Entre les Observations sur Garrick et le Paradoxe sur le comédien : la version intermédiaire de la copie Lespinasse », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclo­pédie, 18-19 (oct. 1995), p. 231-245.

 

« Lettre inédite de Diderot (16 décembre 1776) », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclo­pédie, 22 (avr. 1997), p. 160-162.

 

« L’authenticité du dialogue Lui et moi », dans G. Goggi, D. Kahn (éd.), L’Édition du dernier Diderot / Pour un Diderot électronique, Paris : Hermann, 2007, p. 217-224.

 

Annie Angremy et D. Kahn, « La nouvelle édition de la Correspondance», Diderot Studies, 33 (2013), p. 213-263.

 

« Les labyrinthes du repentir. Corrections en tous genres dans les lettres autographes (1750-1760) », Épistolaire, 41 (2015), p. 221-236.

 

« Les expériences sur la volatilisation des diamants », dans A. Alimento et G. Goggi (éd.), Autour de l’abbé Raynal : genèse et enjeux politiques de l’Histoire des deux Indes, Ferney-Voltaire : Centre international d’étude du xviiie siècle, 2018, p. 203-210.

 

b) Cyrano de Bergerac :

« L’alchimie dans Les États et Empires de la Lune et du Soleil », Littératures classiques, 52 (2004), p. 137-157.

 

« Quelques notes d’alchimie et d’histoire des sciences à propos des romans de Cyrano de Bergerac », dans : Bérengère Parmentier (dir.), Lectures de Cyrano de Bergerac, Les États et Empires de la Lune et du Soleil, Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2004, p. 69-86.

 

« Les apparitions du Démon de Socrate parmi les hommes », dans : Patricia Harry, Alain Mothu, Philippe Sellier (éd.), Dissidents, excentriques et marginaux de l’Âge classique. Bouquet offert à Madeleine Alcover, Paris : Champion, 2006, p. 483-550.

 

« Cyrano républicain », dans H. Bargy et A. Mothu (éd.), Cyrano de Bergerac, Cyrano de Sannois. Actes du colloque international de Sannois (3 et 17 décembre 2005) organisé à l’occasion du 350e anniversaire du décès de Cyrano, Turnhout : Brepols, 2009, p. 165-180.

 

« Cyrano, la république et la révolution d’Angleterre », Les Dossiers du Grihl [en ligne], Les dossiers de Jean-Pierre Cavaillé, Libertinage, athéisme, irréligion. Essais et bibliographie, mis en ligne le 20 janvier 2010, consulté le 24 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/3789.

 

« N*** Corneille, Paul Dubé, William Davisson et la vie littéraire autour du Jardin Royal vers 1650 », XVIIe Siècle, n° 265 (oct. 2014), p. 709-717.

 

c) Littérature, beaux-arts et alchimie :

« Sur la scène du théâtre chymique : alchimie, théâtre et théâtralité », Chryso­pœia, 2 (1988), p. 5-61.

 

« L’alchimie sur la scène française aux XVIeet XVIIe siècles », Chrysopœia, 2 (1988), p. 62-96.

 

Floretus à Bethabor, Vision advenue en songe à Ben Adam au temps du règne de Rucharetz roi d’Adama. Présentation, édition critique du texte original allemand et d’une traduction française manuscrite du XVIIe siècle, dans Chrysopœia, 2 (1988), p. 249-274.

 

[Anonyme, XVIIe siècle], Les Sept visions de Marie la Prophetesse sur l’œuvre de la pierre des philosophes [Cathena aurea]. Présentation, édition de la version française et liste des manus­crits latins et vernaculaires, dans Chrysopœia, 2 (1988), p. 368-384.

 

[Anonyme, XVIIe siècle], Lettre d’Ephestion à Alexandre le Grand, contenant l’entretien d’Heraclite, Democrite et Ephestion sur la nature et ses effects. Traduitte sur l’ori­ginal grec qui est dans la biblioteque du Grand Seigneur. Présentation et édition critique, dans Chrysopœia, 3 (1989), p. 63-90.

 

« Une pièce de théâtre alchimique : Conjugium Phœbi et Palladis de Christian Knorr von Rosenroth (1677) », dans : Théâtre et spectacles hier et au­jour­d’hui. Actes du 115eCongrès national des Sociétés savantes, Histoire moderne et contemporaine, Paris : Éditions du CTHS, 1991, p. 33-58.

 

« His­torique des rapports entre littérature et alchi­mie, du Moyen Age au début des temps moder­nes », dans : Annuaire de l’École Pratique des Hautes Études, Vesection (Sciences religieuses), t. 101 (1992-1993), p. 347-356 (www.persee.fr/web/ouvrages/home/prescript/article/ephe_0000-0002_1992_num_105_101_14791).

 

« Les voyages d’une allégorie alchimique : de la Visio Edwardi à l’Œuvre royalle de Charles VI», en collaboration avec Pas­cale Barthélemy, dans : Comprendre et maîtriser la nature au Moyen Age. Mélanges d’histoire des sciences offerts à Guy Beau­jouan, Genève : Droz, 1994 (Hautes Études médiévales et modernes, 73), p. 481-530.

 

« Littérature et alchimie au Moyen Age : de quelques textes alchimiques attri­bués à Arthur et Merlin », Le Crise dell’Alchimia / The Crisis of Alchemy (actes du colloque de Lausanne, 8-10 nov. 1993), dans Micrologus, 3 (1995), p. 227-262.

 

« Lettre à l’éditeur à propos de l’article de James Elkins On the Unimportance of Alchemy in Western Painting », Konsthistorisk Tidskrift, LXIV, Häfte 1 (1995), p. 47-51.

 

« Alchimie et littérature à Paris en des temps de trouble : le Discours d’autheur in­cer­tain sur la pierre des philosophes (1590) », Réforme, Humanisme, Renais­san­ce, XXI, n° 41 (déc. 1995), p. 75-122.

 

« Recherches sur la tradition imprimée de La Fontaine des amoureux de science de Jean de La Fontaine (1413) », Chry­so­pœia, 5 (1992-1996), p. 323-385.

 

« Notre-Dame de Paris et l’alchimie : un traité inédit du début du XVIIe siècle, le Dis­cours des vi­sions sur l’œu­vre », Chry­so­pœia, 5 (1992-1996), p. 443-452.

 

« Alchimie et architecture : de la pyramide à l’église alchimique », dans : F. Greiner (éd.), Aspects de la tradition alchimique au XVIIesiècle, Paris-Milan : S.É.H.A.-ARCHÈ, 1998 (Textes et Travaux de Chrysopœia, 4), p. 295-335.

 

« Littérature ou alchimie ? A la recherche de l’authentique Songe vert », The Culture of the book. Essays from two Hemispheres in honour of Wallace Kirsop, Melbourne : Bibliographical Society of Australia and New Zealand, 1999 (BSANZ Occasional Publications, no. 8), p. 218-231.

 

« Les commentaires alchimiques de textes littéraires », dans : M.-O. Goulet-Cazé et al. (éd.), Le Commentaire entre tradition et innovation. Actes du colloque international de l’Institut des traditions textuelles (Paris et Villejuif, 22-25 septembre 1999), Paris : Vrin, 2000 (Bibliothèque d’histoire de la philosophie, N.S.), p. 475-480.

 

« Architecture, Réforme et alchimie en Franche-Comté vers 1560 », dans : R. Caron, J. Godwin, W. J. Hanegraaff, J.-L. Vieillard-Baron (éd.), Ésotérisme, gnoses et imaginaire symbolique : mélanges offerts à Antoine Faivre, Louvain : Peeters, 2001 (Gnostica, 3), p. 91-99.

 

« Recherches sur le Livre attribué au prétendu Bernard le Trévisan (fin du XVe siècle) », dans : C. Crisciani, A. Paravicini Bagliani (éd.), Alchimia e medicina nel Medioevo, Florence : Sismel – Edizioni del Galluzzo, 2003 (Micrologus Library, 9), p. 265-336.

 

« Les sources labyrinthiques du Discours d’autheur incertain sur la pierre des philosophes (1590) », dans : Alfredo Perifano (dir.), La Transmission des savoirs au Moyen Age et à la Renaissance, Besançon : Presses universitaires de Franche-Comté, 2005, t. II, p. 223-257.

 

« Quelques parodies mordantes de l’alchimie (XVe-XVIIe siècles) », dans M. M. Fontaine (éd.), Rire à la Renaissance, Genève : Droz, 2010, p. 325-345.

 

« Alchemical Poetry in Medieval and Early Modern Europe : A Preliminary Survey and Synthesis. Part I — Preliminary Survey », Ambix, 57 (2010), p. 249-274.

 

« Alchemical Poetry in Medieval and Early Modern Europe : A Preliminary Survey and Synthesis. Part II — Synthesis », Ambix, 58 (2011), p. 62-77.

 

« Prélude au Comte de Gabalis: l’alchimie dans le paysage culturel du milieu du XVIIe siècle », dans : J. Jouanna, M. Fartzoff et B. Bakhouche (éd.), L’Homme et la Science. Actes du XVIe Congrès international et quinquennal de l’Association Guillaume Budé organisé à l’Université Paul-Valéry, Montpellier III, du 1er au 4 septembre 2008, Paris : Les Belles Lettres, 2011, p. 587-605.

 

« La poésie alchimique dans l’Europe médiévale et moderne », dans Joachim Telle, Alchemie und Poesie. Deutsche Alchemikerdichtungen des 15. bis 17. Jahrhunderts, Berlin : W. de Gruyter, 2013, t. I, p. 85-148.

 

« L’alchimie dans Le Page disgracié», Méthode ! Revue de littératures, 23 (2013), p. 67-83.

 

« Les lectures alchimiques du roman de Perceforest et de la “beste glatissante” », dans Textes au corps. Promenades et musardises sur les terres de Marie Madeleine Fontaine, éd. D. Kahn, E. Kammerer, A.-H. Klinger-Dollé, M. Molins et A.-P. Pouey-Mounou, Genève : Droz, 2015, p. 327-343.

 

« Présence et absence de l’alchimie dans la littérature romanesque médiévale », dans Dominique Boutet et Joëlle Ducos (éd.), Savoirs et fiction au Moyen Age et à la Renaissance, Paris : PUPS, 2015, p. 161-186 (version longue : http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00768993).

 

« Antonin Artaud und Das alchimistische Theater», dans Helmar Schramm, Michael Lorber, Jan Lazardzig (Hrsg.), Spuren der Avantgarde: Theatrum alchemicum. Frühe Neuzeit und Moderne im Kulturvergleich, Berlin-Boston : W. De Gruyter, 2016, p. 356-382.

 

« Attestations arthuriennes alchimiques (XIVe-XVIIe siècles) », dans Christine Ferlampin-Acher (éd.), Arthur après Arthur. La matière arthurienne tardive en dehors du roman arthurien (1270-1530), de l’intertextualité au phénomène de mode, Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2017, p. 363-378 et 610-611.

 

« L’alchimie sous le Directoire : Barras et la sylphide, ou la transmutation dans le boudoir », dans J. Berchtold et P. Frantz (éd.), L’Atelier des idées. Pour Michel Delon, Paris : PUPS, 2017, p. 705-716.

 

« Alchemical Interpretations of Classical Myths », dans V. Zajko et H. Hoyle (eds.), A Handbook to the Reception of Classical Mythology, Chicester (UK) : Wiley-Blackwell, 2017, p. 165-178.

 

« Quelques éléments d’alchimie péruvienne », Nottingham French Studies, 56 (2017), p. 285-295 (éd. Neil Kenny, Text, Knowledge and Wonder in Early Modern France : Studies in Honour of Stephen Bamforth).

 

« Le contexte alchimique des Noces chymiques», Recherches germaniques, hors-série n° 13 (2018), p. 79-89.

 

« Alchemical interpretations of ancient mysteries », dans Efthymios Nicolaidis, Greek Alchemy from Late Antiquity to Early Modernity, Turnhout : Brepols, 2018, p. 149-158.

 

« Giambattista Della Porta e l’allegoria alchemica De Phœbi et Pythonis pugna» (avec Alfredo Perifano), dans Alfonso Paolella et Gennaro Rispoli (éd.), Il Cenacolo alchemico. Incontri ed eventi ispirati al pensiero di Giovan Battista Della Porta, Naples : Il Faro d’Ippocrate, 2018, p. 43-64.

 

d) Histoire de l’alchimie :

« Note sur deux manuscrits du Prologue attribué à Robert de Chester », Chry­so­pœia, 4 (1990-91), p. 33-34.

 

« Qui étaient les alchimistes de Flers ? », Chrysopœia, 4 (1990-91), p. 147-198.

 

« Alchimie et franc-maçonnerie au XVIIIesiècle », dans : Mutus Liber Lato­mo­­rum. “Le Livre Muet des Francs-Maçons”, Paris : J.-C. Bailly Éditeur, 1993, p. 25-38 (version réactualisée, février 2012 : http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00674236)

 

« Le point de vue des historiens », Figures. Cahier du Centre de recherche sur l’image, le symbole, le mythe, n° 12 (1993) : Chercheurs d’or, p. 95-107.

 

« Le fonds Caprara de manuscrits alchimiques de la Bibliothèque Universitaire de Bologne », Scrip­to­rium, 48 (1994), p. 62-110.

 

« Les manuscrits originaux des alchimistes de Flers », dans : D. Kahn, S. Matton (éd.), Alchimie : art, his­toi­re et mythes, Paris-Milan : S.É.H.A.-ARCHÈ, 1995 (Textes et Travaux de Chrysopœia, 1), p. 347-427.

 

« Un témoin précoce de la naissance du mythe de Flamel alchimiste : Le Livre Flamel (fin du XVe siè­cle) », Chry­so­pœia, 5 (1992-1996), p. 387-429.

 

« Un compagnon de fortune de Nicolas Flamel : Jacques Cœur alchimiste », Chry­so­pœia, 5 (1992-1996), p. 431-437.

 

« Quelques précisions sur Robertus Vallensis alias Robert Duval, de Rugles (av. 1510 – ap. 1584 ?) », Chry­so­pœia, 5 (1992-1996), p. 439-442.

 

« Une recette alchimique au XVIIesiècle pour convertir le pain en chair et en sang », dans : Alain Mothu (éd.), Révolution scientifique et libertinage, Turnhout : Brepols, 2000 (De diversis artibus : Collection de travaux de l’Académie internationale d’histoire des sciences, 48 / N.S. 11), p. 177-191.

 

« Textes alchimiques latins du Moyen Age à éditer prioritairement », rapport présenté à l’Union Académique Internationale (U.A.I.) au printemps 2003 dans le cadre du projet des “Alchimistes latins”, communiqué en annexe au Document de synthèse général du projet lors de la réuion de l’U.A.I. le 31 mai 2004.

 

« The Turba philosophorum and its French version (15th c.) », dans M. López Pérez, D. Kahn et M. Rey Bueno (éd.), Chymia. Science and Nature in Medieval and Early Modern Europe, Cambridge : Cambridge Scholars Publishing, 2010, p. 71-115.

 

« The Significance of Transmutation in Early Modern Alchemy: The Case of Thurneysser’s Half–Gold Nail », dans M. Beretta et M. Conforti (eds.), Fakes !? Hoaxes, Counterfeits and Deception in Early Modern Science, Sagamore Beach : Science History Publications, 2014, p. 35-68.

 

« L’âge d’or des alchimistes ? », dans N. Weill-Parot et V. Sales (éd.), Le Vrai visage du Moyen Age. Au-delà des idées reçues, Paris : Vendémiaire, 2017, p. 241-248.

 

« La Bibliotheca Chimica de Pierre Borel (1654) », dans J. Ducos (dir.), Les Sciences et le livre. Formes des écrits scientifiques des débuts de l’imprimé à l’époque moderne, Paris : Hermann, 2017, p. 103-121.

 

« Généalogie de l’alchimie et interprétation alchimique de la Bible au XIVe siècle : Qui fuerint primi inventores hujus artis », Archives d’histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 84 (2017), p. 313-347 (www-cairn-info.janus.biu.sorbonne.fr/revue-archives-d-histoire-doctrinale-et-litteraire-du-moyen-age-2017-1.htm).

 

« The first public / private courses of chymistry in Paris (and Italy) from Jean Beguin up to William Davisson », Ambix, 68 (2021), à paraître.

 

e) Paracelse et paracelsisme :

« Les débuts de Gérard Dorn d’après le manuscrit autographe de sa Clavis totius Philosophiæ Chymisticæ (1565) », dans : J. Telle (Hrsg.), Analecta Paracelsica. Studien zum Nachleben Theophrast von Hohenheims im deut­schen Kulturgebiet der frühen Neuzeit, Stuttgart : Franz Steiner Verlag, 1994 (Heidelber­ger Studien zur Na­tur­kunde der frühen Neuzeit, Bd. 4), p. 59-126.

 

« Le paracelsisme de Jacques Gohory », dans : Paracelse et les siens, Paris : La Table d’Émeraude, 1996 (ARIES n° 19), p. 81-130. http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00717118

 

Eugène Olivier (†), article inédit de 1953 : « Bernard G[illes] Penot (Du Port), mé­de­cin et alchimiste (1519-1617) », édition, actualisation de la bibliographie et notes ad­di­tionnelles, dans Chryso­pœia, 5 (1992-1996), p. 571-668.

 

« La Faculté de médecine de Paris en échec face au paracelsisme : enjeux et dé­noue­ment réels du procès de Roch Le Baillif », dans : Heinz Schott, Ilana Zinguer (Hrsg.), Paracelsus und seine internationale Re­­zeption in der frühen Neu­zeit. Beiträge zur Geschichte des Paracelsismus, Leyde : E. J. Brill, 1998 (Brill’s Studies in Intellectual History, vol. 86), p. 146-221.

 

« Cinquante-neuf thèses de Paracelse censurées par la Faculté de théologie de Paris, le 9 octobre 1578 », dans : Sylvain Matton (éd.), Documents oubliés sur l’alchimie, la kabbale et Guillaume Postel offerts, à l’occasion de son 90eanniversaire, à François Secret par ses élèves et amis, Genève : Droz, 2001 (Travaux d’Humanisme et Renaissance, CCCLIII), p. 161-178.

 

« The Rosicrucian Hoax in France (1623-1624) », dans : Anthony Grafton, William R. Newman (eds.), Secrets of Nature : Astrology and Alchemy in Early Modern Europe, Cambridge (Mass.) – Londres : MIT Press, 2001, chap. 6, p. 235-344.

 

« Paracelsisme et alchimie chez Béroalde de Verville à la lumière des Apprehen­sions spirituelles (1583) », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, 66 (2004), p. 23-38.

 

« Between Alchemy and Antitrinitarianism : Nicolas Barnaud (ca. 1539-1604 ?) », dans Martin Mulsow, Jan Rohls (eds.), Socinianism and Arminianism. Antitrinitarians, Calvinists and Cultural Exchange in Seventeenth-Century Europe, Leyde-Boston : E. J. Brill, 2005, p. 81-96.

 

« Le Tractatus de sulphure de Michaël Sendivogius (1616), une alchimie entre philosophie naturelle et mystique », dans : Claude Thomasset (éd.), L’Écriture du texte scientifique au Moyen Age, Paris : Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2006, p. 193-221.

 

« Le retour de Gérard Dorn sur la scène éditoriale de Bâle (1577−1578) », Nova Acta Paracelsica, N.F. 24-25 (2010-2011), p. 125-156.

 

« La question de la palingénésie, du pseudo-Paracelse à H. P. Lovecraft en passant par Joseph Du Chesne, Agrippa d’Aubigné et quelques autres », dans R. Gorris Camos (éd.), Les Muses secrètes. Kabbale, alchimie et littérature à la Renaissance. Hommage à François Secret, Genève : Droz, 2013, p. 151-173.

 

« Paracelsus’ Ideas on the Heavens, Stars and Comets », dans M. A. Granada, P. J. Boner et D. Tessicini (éd.), Unifying Heaven and Earth: Essays in the History of Early Modern Cosmology, Barcelone : Edicions de la Universitat de Barcelona, 2016, p. 59-116.

 

« Quintessence and the prolongation of life in the works of Paracelsus », Micrologus, 26 (2018) : Longevity and Immortality. Europe – Islam – Asia, p. 183-226.

 

« Pseudo-Paracelsus : Forgery and Early Modern Alchemy, Medicine and Natural Philosophy : Introduction » (avec Hiro Hirai), Early Science and Medicine, 24 (2019), p. 415-418.

 

« The Philosophia ad Athenienses in the Light of Genuine Paracelsian Cosmology », Early Science and Medicine, 24 (2019), p. 439-472.

 

« Paracelsus, Forgeries and Transmutation : Introduction » (avec Hiro Hirai), Ambix, 67 (2020), p. 1-3.

 

« De Pestilitate and Paracelsian Cosmology», Daphnis, 48 (2020), p. 65-86.

 

« Paracelse, l’antimoine et le vin émétique », dans Violaine Giacomotto-Charra et Jacqueline Vons (éd.), De la treille au poème. Culture(s) et usages de la vigne et du vin à la Renaissance, Pessac, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2020, p. 153-170.

 

f) Mécénat, paracelsisme et alchimie :

« Paracelsisme et alchimie sous le règne de Henri III », dans : Isabelle de Conihout, Jean-François Maillard, Guy Poirier (éd.), Henri III mécène des arts, des sciences et des lettres, Paris : PUPS, 2006, p. 91-103.

 

« King Henry IV, Alchemy, and Paracelsianism in France (1589-1610) », Chap. 1 de : Lawrence M. Principe (ed.), Chymists and Chymistry. Studies in the History of Alchemy and Early Modern Chemistry, Sagamore Beach : Watson Publishing, 2007, p. 1-11.

 

« Paracelsisme, alchimie et diplomatie dans le contexte de la Paix de Westphalie », dans Ch. Mouchel et C. Nativel (éd.), République des lettres, République des arts. Mélanges en l’honneur de Marc Fumaroli, Genève : Droz, 2008, p. 103-121.

 

« Faux et usage de faux dans la transmission de Paracelse en France (1577) », dans P. Mounier et C. Nativel (éd.), Copier et contrefaire à la Renaissance. Faux et usage de faux, Paris : Champion, 2014, p. 119-139.

 

« Le sieur de Beauvallet, médecin, poète et alchimiste, et ses tentatives d’approche de Louis XIII vers 1621 », dans Sylvain Matton (dir.), Alchimie et philosophie mécaniste. Expérimentateurs et faussaires à l’âge classique, Paris-Milan : S.É.H.A-Archè, 2015, p. 7-16.

 

g) Joseph Du Chesne, Étienne de Clave :

« À propos des “déniaisés d’Italie” : le bannissement d’Étienne de Clave après l’interdiction de ses thèses de 1624 », La Lettre Clandestine, 8 (1999), p. 217-224.

 

« Inceste, assassinat, persécutions et alchimie en France et à Genève (1576-1596) : Joseph Du Chesne et Mlle de Martinville », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, 63 (2001), p. 227-259.

 

« Entre atomisme, alchimie et théologie : la réception des thèses d’Antoine de Villon et Étienne de Clave contre Aristote, Paracelse et les “cabalistes” (24-25 août 1624) », Annals of Science, 58 (2001), p. 241-286.

 

« La condamnation des thèses d’Antoine de Villon et Étienne de Clave contre Aristote, Paracelse et les “cabalistes” (1624) », Revue d’histoire des sciences, 55 (2002), p. 143-198.

 

« L’interprétation alchimique de la Genèse chez Joseph Du Chesne dans le contexte de ses doctrines alchimiques et cosmologiques », dans : Barbara Mahlmann-Bauer (Hrsg.), Scientiæ et artes. Die Vermittlung alten und neuen Wissens in Literatur, Kunst und Musik, Wiesbaden : Harrassowitz, 2004 (Wolfenbütteler Arbeiten zur Barockforschung, Bd. 38), II, p. 641-692 (en ligne sur http://www.academia.edu).

 

« Helisæus Röslin, Joseph Du Chesne et la doctrine des cinq éléments et princi­pes », dans M. A. Granada et E. Mehl (éd.), Nouveau ciel, nouvelle terre. La révolu­tion copernicienne dans l’Allemagne de la Réforme (1530-1630), Paris : Les Belles Lettres, 2009, p. 339-354.

 

« Towards a History of Joseph Du Chesne’s Manuscripts », Ambix, 60 (2013), p. 25-30.

 

h) Articles de synthèse, notices de dictionnaire, bibliographie, nécrologie :

Article « Alchimie », dans : Michel Delon (dir.), Dictionnaire européen des Lumières, Paris : Presses Uni­ver­­si­­taires de France, 1997, p. 42-45.

 

Article « Alchimie, Occident moderne », dans : Dictionnaire critique de l’éso­térisme, Paris : Presses Uni­ver­­si­­taires de France, 1998, p. 38a-51a.

 

Articles « Dorn », « Flamel », « Jean de Meun », dans : Karin Figala, Claus Priesner (Hrsg.), Alchemie. Lexikon einer hermetischen Wissenschaft, Munich : C. H. Beck, 1998, p. 112-114, p. 136-138 et p. 183-185. Trad. esp. : Alquimia. Enciclopedia de una ciencia hermética, 2001.

 

Article « Alchimie », dans : Histoire – La France et les Français, Paris : SGED, 1999 (Encyclopédies Bordas), I, p. 45a-46b. — Rééd. dans  J.-F. Sirinelli et D. Couty (dir.), Dictionnaire de l’Histoire de France, Paris : Armand Colin, 1999, I, p. 33-34.

 

« Bibliographie des travaux de François Secret, 1954-1998 » et index nominum, locorum et rerum (en collaboration avec Jean-François Maillard et Jean-Pierre Brach), dans : S. Matton (éd.), Documents oubliés sur l’alchimie, la kabbale et Guillaume Postel offerts, à l’occasion de son 90eanniversaire, à François Secret par ses élèves et amis, Genève : Droz, 2001 (Travaux d’Humanisme et Renaissance, CCCLIII), p. 1-38.

 

Article « Alchimia », dans : Storia della scienza, vol. V : La Rivoluzione scientifica (dir. Daniel Garber), Rome : Istituto della Enciclopedia Italiana, 2002, p. 389-398.

 

Notices « Barnaud, Nicolas », « Espagnet, Jean d’ », dans L. Foisneau & Ph. Hamou (eds.), Dictionary of Seventeenth-Century French Philosophers, Bristol : Thoemmes Press, 2008.

 

Notice « Pseudo-Geber, Summa perfectionis magisterii », dans Gérald d’Andiran (dir.), Du corps aux étoiles, la médecine ancienne, cat. exp., Cologny et Paris, Fondation Martin Bodmer – PUF, 2010, p. 458-459.

 

Notices « Epistola Rasis», « Qui fuerunt primi inventores hujus scientie » et « Turba philosophorum », in C. Galderisi (dir.), Translations médiévales. Six siècles de traductions en français (Xe-XVe siècles). Étude et Répertoire, t. II : Répertoire, Turnhout : Brepols, 2011, p. 436-437, 793-794 et 841-843.

 

Notices « Nicolas Guibert », « Clovis Hesteau, sieur de Nuysement », « De la transforma­tion métallique», dans O. Christin (dir.), Un nouveau monde. Naissance de la Lorraine moderne, cat. exp., Paris et Nancy : Somogy – Musée Lorrain, 2013, p. 289-291.

 

« Joachim Telle (1939-2013) » (trad. angl. de William R. Newman), Ambix, 61 (2014), p. 187-193.

 

« Nécrologie. Joachim Telle (1939-2013) », Revue d’histoire des sciences, 68 (2015), p. 215-223.

 

Notices « Barnaud, Nicolas », « Espagnet, Jean d’ », « Montfaucon de Villars, Henri de » (en collab. avec Martine Pécharmant), dans : Luc Foisneau (dir.), Dictionnaire des philosophes français du XVIIe siècle, Paris : Classiques Garnier, 2015, p. 212-215, 665-668 et 1242-1246.

 

« Mlle de Mérac and the secrets of the Prince of Orcas, Ethiopian Philosopher », Mots Slow, # 4 / 364 (2017) : Missterious, non paginé.

 

« Questions à Didier Kahn », Gauguin l’alchimiste. Dossier pédagogique, Paris : Réunion des Musées Nationaux / Grand Palais, 2017, p. 23.

 

5.  Comptes rendus et essais critiques

Compte rendu de : Z.R.W.M. von Martels (éd.), Alchemy revisited : proceed­ings of the international conference on the history of alchemy at the University of Gro­nin­gen, 17-19 April 1989, Leiden : E.J. Brill, 1990, dans Archives inter­na­tio­na­les d’his­toire des sciences, 42 (1992), p. 151-161.

 

Compte rendu de : Barbara Obrist (éd.) : Constantine of Pisa, The Book of the secrets of alchemy. Introduction, critical edition, translation and commentary, Leiden : E.J. Brill, 1990 ; William R. Newman, The Summa Perfectionis of Pseudo-Geber and Late Medieval Al­chemy, Leiden : E.J. Brill, 1991, dans Archives internationa­les d’his­toire des sciences, 47 (1997), n° 139 bis, p. 119*-126*.

 

Compte rendu de : Paola Zambelli, L’ambigua natura della magia. Filosofi, stre­ghe, riti nel Rinascimento, 2eéd. augm., Venezia : Marsilio, 1996, dans Bi­blio­thèque d’Humanisme et Renaissance, 60 (1998), p. 586-591.

 

Compte rendu de : Claude Postel, L’Homme prophétique. Science et magie à la Renaissance, Paris : Les Belles Lettres, 1999, dans Bi­blio­thèque d’Humanisme et Renaissance, 62 (2000), p. 495-497.

 

Compte rendu de : Manuel Bachmann, Thomas Hofmeier (Hrsg.), Geheimnisse der Alchemie, Bâle : Schwabe, 1999, dans Revue d’histoire des sciences, 56 (2003), p. 248-249.

 

Compte rendu de : Frank Hieronymus, 1488 Petri – Schwabe 1988. Eine traditionsreiche Basler Offizin im Spiegel ihrer frühen Drucke, Bâle : Schwabe, 1997, 2 vol., dans Revue de Synthèse, 2004, p. 296-299.

 

« Autour du 500e anniversaire de Paracelse (1993) : quelques ouvrages récents », Revue d’histoire des sciences, 57 (2004), p. 175-188. Compte rendu de :

  • Peter Dilg, Hartmut Rudolph (Hrsg.), Neue Beiträge zur Paracelsus-For­schung, Stuttgart : Akademie der Diö­zese Rottenburg-Stuttgart, 1995.
  • Ole Peter Grell (ed.), Paracelsus : the man and his reputation, his ideas and their transformation, Leyde : E. J. Brill, 1998.
  • Wilhelm Kühlmann, Joachim Telle (Hrsg.), Corpus Paracelsisticum. Dokumente frühneuzeitlicher Natur­philosophie in Deutschland, Bd. 1 : Der Frühparacelsismus. Erster Teil, Tübingen : Nie­meyer, 2001.

 

Compte rendu de : Stanton J. Linden (ed.), George Ripley’s Compound of Alchymy (1591), Aldershot : Ashgate Publishing, 2001, dans Archives internatio­nales d’histoire des sciences, 53 (2003) [2004], p. 347-353.

 

« Le contexte des débats sur le clonage : art et nature, de Zosime de Panopolis à Goethe », dans Nuncius, 21 (2006), p. 371-378. Compte rendu de : William R. Newman, Promethean Ambitions. Alchemy and the Quest to Perfect Nature (Chicago-London : The University of Chicago Press, 2004).

 

Compte rendu de : Allen G. Debus, The Chemical Promise : Experiment and Mysticism in the Chemical Philosophy 1550-1800, Selected Essays of Allen G. Debus (Sagamore Beach, MA : Science History Publications, 2006), dans Isis, 99 (2008), p. 618-619.

 

Compte rendu de : Hartmut Broszinski, Manuscripta chemica in Quarto (Wiesbaden : Harrassowitz, 2011), dans Revue de l’histoire des religions, 2014/3, p. 515-518.

 

Compte rendu de : Thomas Reiser, Mythologie und Alchemie in der Lehrepik des frühen 17. Jahrhunderts. Die Chryseidos libri IIII des Strassburger Dichterarztes Johannes Nicolaus Furichius (1602-1633) (Berlin – New York : De Gruyter, 2011), dans Arbitrium, 33 (2015), p. 63-66.

 

Compte rendu de : Wilhelm Kühlmann, Joachim Telle (Hrsg.), Corpus Paracelsisticum. Dokumente frühneuzeitlicher Natur­philosophie in Deutschland, Bd. 3 : Der Frühparacelsismus. Dritter Teil (Berlin – Boston : De Gruyter, 2013), dans Arbitrium, 34 (2016), p. 43-45.

 

Compte rendu de : Mino Gabriele, La Porta Magica di Roma, simbolo dell’alchimia occidentale (Florence : Olschki, 2015), dans Les carnets du paysage, 32 (2017), p. 231-232.

 


Statut : Permanent