Françoise Waquet

Directrice de recherche émérite
  • CNRS
Membre de :

Domaines de recherches

Parcours scientifique  

Diplômes

Maître ès lettres (Lettres modernes), Montpellier, 1971.

Licenciée ès lettres (Histoire et géographie), Toulouse, 1972.

Archiviste paléographe, promotion 1977 de l’École nationale des chartes.

Élève diplômée de l’École pratique des Hautes Études (IVe section), Paris, 1979.

Docteur ès lettres, 1987.

 

Fonctions

Conservatrice à la Bibliothèque nationale, 1980-1981.

Attachée de recherche au CNRS, 1981-1985.

Conservatrice à la Bibliothèque nationale, 1985-1987.

Chargée de recherche au CNRS, 1987-1992.

Directrice de recherche au CNRS, 1992-2015.

Directrice adjointe de l’UMR 8599 (CNRS-université Paris-Sorbonne), 2000-2012.

 

Bourses et invitations

Boursière de l’Istituto italiano per gli studi storici, Naples, 1977-1978.

Boursière de l’Institut universitaire européen, Florence, 1978-1979.

Boursière de l’École française de Rome, mai-juin 1983, janvier, octobre 1984.

Member of the Institute for Advanced Study, Princeton, janvier-avril 1990.

British Academy Visiting Fellow au Warburg Institute, Londres, janvier-février 1994.

Professeur invité à la Scuola Normale Superiore, Pise, mars 1995.

Boursière de l’Herzog August Bibliothek, Wolfenbüttel, mai-juin 1995.

Visiting Fellow au Max-Planck-Institut für Geschichte, Göttingen, mai-juin 1996.

Fellow du Wissenschaftskolleg, Berlin, octobre 1997-juillet 1998.

Fellow de l’Internationales Forschungszentrum Kulturwissenschaften, Vienne, octobre-décembre 1999.

Visiting Fellow au Max-Planck-Institut für Geschichte, Göttingen, mai-juin 2000.

Visiting Fellow au Max-Planck-Institut für Geschichte, Göttingen, septembre-octobre 2003.

Professeur invité à l’Université de Chicago, mars-juin 2004.

Visiting Fellow au Max-Planck-Institut für Geschichte, Göttingen, septembre-octobre 2005.

Boursière de l’American Institute of Physics, College Park (Maryland), juin 2008.

 

Distinctions

Prix Lassale-Serbat, 1977.

Prix Auguste-Molinier, 1977.

Médaille de bronze du CNRS, 1988.

Prix Logos, 1999.

Prix de la Fondation Charles-Berthault de l’Académie des sciences morales et politiques, 1999.

Prix Augustin-Thierry, Blois, 1999.

Médaille d’argent du CNRS, 2003.

Docteur honoris causa, Université de Bologne, 2006.

Prix Biguet de l’Académie française, 2015.

Chevalier de la Légion d’honneur, 2017.

Prix Laurain Portemer de l’Académie des sciences morales et politiques, 2020.

 

Axes de recherche

Culture savante (16e-21e siècles) : perspectives historique et anthropologique

République des lettres

Latin : histoire sociale

Culture écrite, culture orale

Histoire du livre

Genres académiques

Publications

Livres

– dont je suis l’auteure ou la co-auteure:

  1. Les fêtes royales sous la Restauration ou l’Ancien Régime retrouvé, Genève, Droz, 1981, 207 p. (Bibliothèque de la Société française d’archéologie, 14) [thèse d’École des chartes].
  2. Johannes Fredericus Gronovius pèlerin de la République des Lettres: recherches sur le voyage savant au XVIIesiècle (en collaboration avec Paul Dibon), Genève, Droz, 1984, 189 p. (École pratique des hautes études, IVesection. Hautes études médiévales et modernes, 53).
  3. Le modèle français et l’Italie savante. Conscience de soi et perception de l’autre dans la République des Lettres, 1660-1750, Rome, École française de Rome, 1989, 565 p. (Collection de l’École française de Rome, 117) [thèse de doctorat d’État].
  4. Rhétorique et poétique chrétiennes: Bernardino Perfetti et la poésie improvisée dans l’Italie du XVIIIe siècle, Firenze, Olschki, 1992, 225 p. (Biblioteca di “Lettere italiane”. Studi e testi, XLI).
  5. La République des Lettres (en collaboration avec Hans Bots), Paris, Belin-De Boeck, 1997, 188 p. (Europe Histoire).

– Traduction en italien : La Repubblica delle lettere, Bologna, Il Mulino, 2005, 271 p.

– Traduction en japonais : Gakumon no kyowakoku,Tokyo, Chisen-Shokan, 2015, 245 p.

  1. 6. Le Latin ou l’empire d’un signe, XVIe-XXesiècle, Paris, Albin Michel, 1998, 414p. (L’Évolution de l’humanité) ; réimpr. : 1999, 2003.

– Traduction en anglais : Latin or the Empire of a Sign. From the Sixteenth to the Twentieth Centuries, London, New York, Verso, 2001, 346 p. ; éd. paperback : 2002.

– Traduction en italien : Latino. L’impero di un segno (XVI-XX secolo), Milano, Feltrinelli, 2004,  419 p.

– Traductions en chinois, caractères simplifiés : Taiwan, Owl Publishing House, 2007, 382 p. ; caractères complexes : Taiwan, Owl Publishing House, 2015, 416 p.

  1. Le Prince et son lecteur. Avec l’édition de Charles Dantal, Les délassements littéraires ou heures de lecture de Frédéric II, Paris, Champion, 2000, 80 p. (Histoire du livre et des bibliothèques, 2).
  2. Parler comme un livre. L’oralité et le savoir, XVIe-XXe siècles, Paris, Albin Michel, 2003, 427 p. (L’Évolution de l’humanité).

– Traduction en espagnol : Buenos Aires, Ediciones Amepersand, en cours.

  1. Les Enfants de Socrate. Généalogie intellectuelle et transmission du savoir (XVIIe-XXIe siècle), Paris, Albin Michel, 2008, 325 p. (Bibliothèque Histoire).

– Traduction en portugais (Brésil) : Os filhos de Sócrates. Filiação intelectual e transmissão do saber do século XVII ao XXI, Rio de Janeiro, Difel, 2010, 317 p.

  1. Respublica academica. Rituels universitaires et genres du savoir (XVIIe-XXIesiècles), Paris, PUPS, 2010, 251 p.
  2. L’Ordre matériel du savoir. Comment les savants travaillent, XVIe-XXIesiècles, Paris, CNRS Éditions, 2015, 361 p.
  3. Une histoire émotionnelle du savoir, XVIIe-XXIsiècle, Paris, CNRS Éditions, 2019, 349 p.

– dont je suis l’éditrice ou le co-éditrice :

  1. Commercium litterarium. La communication dans la République des Lettres. Forms of Communication in the Republic of Letters, 1600-1750. Conférences des colloques tenus à Paris, 1992 et à Nimègue, 1993. Publié par Hans Bots et Françoise Waquet, Amsterdam-Maarssen, APA-Holland University Press, 1994, 333 p. (Études de l’Institut Pierre Bayle, 25).
  2. Gli spazi del libro nell’Europa del XVIII secolo. Atti del Convegno di Ravenna (15-16 dicembre 1995). A cura di Maria Gioia Tavoni e Françoise Waquet, Bologna, Pàtron, 1997, 329 p. (Istituto per i beni artistici culturali e naturali della Regione Emilia-Romagna, Erba, 35).
  3. Mapping the World of Learning. The Polyhistor of Daniel Georg Morhof. Actes du colloque de Wolfenbüttel, 11-12 septembre 1998, Wolfenbüttel, Herzog August Bibliothek, 2000, 292 p. (Wolfenbütteler Schriften, 91).
  4. L’Amitié et les Sciences. De Descartes à Lévi-Strauss, sous la direction de Jean-Charles Darmon et Françoise Waquet, Paris, Hermann, 2010, 278 p.
  5. Paratexte, dossier, dans Histoire et Civilisations du livre, 6 (2010), p. 33-189.

 

Articles

  1. « Isabey ou Lafitte ? À propos de quelques dessins de broderies conservés à New York, au Metropolitan Museum », dans Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques, XII-XIII (1976-1977), p. 133-139.
  2. « Entrées et fêtes royales sous la Restauration : l’entrée de Louis XVIII à Paris (3 mai, 29 août 1814) », dans Actes du 100eCongrès national des sociétés savantes. Paris, 1975. Section d’archéologie, Paris, Bibliothèque nationale, 1978, p. 275-286.
  3. « Fortunes et culture d’une famille florentine : les Botti (1550-1621) », dans Mélanges de l’École française de Rome. Moyen Âge et Temps modernes, XC (1978), p. 689-713.
  4. « L’art néo-gothique dans le décor des fêtes officielles », dans Le Gothique retrouvé avant Viollet le Duc, Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites, 1979, p. 147-149.
  5. « Guy et Charles Patin et la contrebande du livre à Paris au XVIIesiècle », dans Journal des savants, 1979, p. 125-148.
  6. « Presse et société : le public des Novelle letterarie de Florence (1749-1769) », dans Revue française d’histoire du livre, XXII (1979), p. 39-60 [en collaboration avec Jean-Claude Waquet].
  7. « Le livre florentin dans la culture toscane : les enseignements du registre de la censure (1749-1769) », dans Bibliothèque de l’École des chartes, CXXXIX (1980), p. 217-229.
  8. « Philidor l’aîné, ordinaire de la musique du Roy et garde de tous les livres de la Bibliothèque de musique », dans Revue de musicologie, LXVI (1980), p. 203-216.
  9. « Les registres de Giovanni Lami (1742-1760) : de l’érudition au commerce du livre dans l’Italie du XVIIIe siècle », dans Critica storica, XVII (1980), p. 435-456.
  10. « Un essai d’organisation de la République des Lettres : la societas literaria d’Henrik Brenkman (1712-1721) », dans Journal des savants, 1981, p. 283-297.
  11. « Il pubblico del libro erudito : i sottoscrittori del Museum veronense di Scipione Maffei », dans Rivista storica italiana, XCIII (1981), p. 36-48.
  12. « Antonio Magliabechi : nouvelles publications, nouvelles interprétations, nouveaux problèmes », dans Nouvelles de la République des Lettres, 1982/1, p. 173-188.
  13. « Le premier public de l’étruscologie : les souscripteurs au Museum etruscum d’A. F. Gori », dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 208 (1982), p. 305-313.
  14. « De la lettre érudite au périodique savant : les faux semblants d’une mutation intellectuelle », dans XVIIe Siècle, 35 (1983), p. 347-359.
  15. « Gronovius correspondant de Guez de Balzac : à propos d’un document inédit », dans XVIIe Siècle, 36 (1984), p. 47-50.
  16. « Charles Patin et la République des Lettres : étude d’un réseau intellectuel dans l’Europe du XVIIesiècle », dans Lias, XII (1985), p. 115-136.
  17. « Res et verba. Les érudits et le style dans l’historiographie de la fin du XVIIesiècle », dans History of Historiography, 8 (1985), p. 27-36.
  18. « Hittorff, architecte des fêtes et cérémonies royales », dans Hittorff. Un architecte du XIXe siècle. Paris, Musées de la ville de Paris, 1986, p. 26-39.

– Traduction en allemand : « Baumeister für königliche Feste und Zeremonien », dans Jakob Ignaz Hittorff. Ein Architekt aus Köln im Paris des 19. Jahrhunderts, Köln, 1987, p. 18-32.

  1. « Louis XIV vu par Chapelain : héros de la Renaissance et renaissance du héros », dans Studi francesi, 89 (1986), p. 237-251.
  2. « La mode au XVIIesiècle : de la folie à l’usage », dans Cahiers de l’Association internationale des études françaises, 38 (1986), p. 91-104.
  1. « La bastille académique », dans Jean-Claude Bonnet (dir.), La Carmagnole des Muses. L’homme de lettres et l’artiste sous la Révolution, Paris, Armand Colin, 1988, p. 19-36.
  2. « Élites intellectuelles et reproduction du savoir : le témoignage de la génération des pré-Lumières », dans Gérard Delille (dir.), Problèmes d’histoire de l’éducation. Actes des séminaires organisés par l’École française de Rome et l’Università di Roma-La Sapienza (janvier-mai 1985), Rome, École française de Rome, 1988, p. 1-12.
  3. « Pour une éthique de la réception. Les Jugemens des livres en général d’Adrien Baillet (1685) », dans XVIIe  Siècle, 1988, p. 157-174.
  4. « Le livre érudit en Italie », dans Alberto Postigliola (dir.), Libro, editoria, cultura nel Settecento italiano, Roma, Società italiana di studi sul secolo XVIII, 1988, p. 38-39.
  5. « La biographie des savants au début du XVIIIesiècle : les lois du genre, d’après le De historia literaria de Michael Lilienthal », dans Annali dell’Istituto storico italo-germanico in Trento, XIV (1988), p. 473-502.
  6. « I letterati editori di loro stessi : produzione, finanziamento e commercio del libro erudito in Italia e in Europa tra Sei e Settecento », dans Quaderni storici, 72 (1989), p. 145-162.
  7. « Qu’est-ce que la République des Lettres ? Essai de sémantique historique », dans Bibliothèque de l’École des chartes, 147 (1989), p. 473-502.
  8. « Collection et érudition au XVIIesiècle : l’exemple de Charles Patin », dans Annali della Scuola Normale Superiore di Pisa, 1989/3, p. 979-1000.
  9. « “La lumière vient de France”. Le livre français en Italie à la veille de la Révolution », dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 102 (1990/2) [Actes du colloque « Les Imprimés de la Révolution en Italie », Rome, 9-11 nov. 1989], p. 233-259.
  10. Présentation de l’ouvrage de Paul Dibon, Regards sur la Hollande du siècle d’or (Napoli, Vivarium, 1990), Naples, Istituto italiano per gli studi filosofici, 24 mai 1991, dans Nouvelles de la République des Lettres, l990-II, p. 122-125.
  11. « Protéger les livres, discipliner les lecteurs : les Avvertenze de Gaetano Volpi (1756) », dans Bulletin du bibliophile, 1991, p. 156-163.
  12. « Les savants face à leurs portraits (XVIIe-XVIIIes.) », dans Nouvelles de l’estampe, n° 117, juillet-août 1991, p. 22-28.

– Traduction en anglais : Intellectual News, 3 (1998), p. 24-29.

  1. « La consacrazione di Carlo X o il passato ricomposto », dans Cesare Mozzarelli et Gianni Venturi (dir.), L’Europa delle corti alla fine dell’Antico Régime, Roma, Bulzoni, 1991, p. 39-552.
  2. « Les publications par souscription dans l’Italie du primo Settecento », dans Produzione e commercio della carta e del libro, secc. XIII-XVIII. Atti della XXIIIa settimana di studi, 15-20 aprile 1991 [de l’Istituto internazionale di storia economica F. Datini, Prato], Firenze, Le Monnier, 1992, p. 955-965.

– Traduction en anglais : Publishing History, 33 (1993), p. 77-88.

  1. « La voix dans l’Italie de la Renaissance et du Baroque », dans De l’Italie (1540-1630). Actes des entretiens du XXe festival de musique ancienne de Saintes (1991). Saintes, 1992, p. 63-72.
  2. « Puer doctus», dans Michèle Sacquin (dir.), Le printemps des génies. Paris, Robert Laffont, Bibliothèque nationale, 1993, p. 86-99.

– Traduction en polonais : “Cudowne Dzieci”, dans Mowia Wieki, 2 (429) juil. 1995, p. 2-7.

  1. « L’Epitaphium Carpentarii. Une analyse littéraire », dans Bulletin de la Société Marc-Antoine Charpentier, 8 (janv. 1993), p. 2-9.
  2. « L’histoire merveilleuse d’un enfant précocement savant : Jean-Philippe Baratier », dans Revue de la Bibliothèque nationale, 47 (printemps 1993), p. 2-7.
  3. « Les éditions de correspondances et les idéaux de la République des Lettres », Colloque “Les correspondances érudites”, Sarrebruck, 26-27 mai 1992, dans XVIIe Siècle, 178 (1993), p. 99-118.
  4. « La conversation en Arcadie », dans Alain Montandon (dir.), Traités de savoir-vivre en Italie. I trattati del saper vivere in Italia [Actes du colloque international, Clermont-Ferrand, 19-21 mars 1992], Clermont-Ferrand, Association des Publications de la Faculté des lettres et sciences humaines, 1993, p. 71-89.
  5. « Juan Carlos Ier ou “l’honnête dissimulation”, dans Commentaire, 63 (automne 1993), p. 646-648.
  6. « Les réimpressions des éditions patristiques françaises en Italie au XVIIIesiècle », dans Emmanuel Bury et Bernard Meunier (dir.), Les Pères de l’Église au XVIIe siècle. Actes du colloque de Lyon, 2-5 octobre 1991, Paris, Cerf, I.R.H.T., 1993, p. 481-491.
  7. « Le Polyhistor de Daniel Georg Morhof, lieu de mémoire de la République des Lettres », dans Volker Kapp (dir.), Les lieux de mémoire et la fabrique de l’œuvre [Actes du 1er colloque du Centre international de rencontres sur le XVIIe siècle, Kiel, 29 juin-ler juillet 1993], Paris, Seattle, Tübingen, Biblio 17, 1993, p. 47-60.
  8. « Au “pays de belles paroles”. Premières recherches sur la voix dans l’Italie des XVIe et XVIIesiècles », dans Rhetorica, XI/3 (1993), p. 275-292.
  9. Interventions à la table ronde « Rhétoriques de la conversation, de l’Antiquité à l’époque moderne », Paris, 4 juin 1993, dans Rhetorica, XI/4 (1993) p. 418, 446.
  10. « République des Lettres », dans Béatrice Didier (dir.), Dictionnaire universel des littératures, Paris, P.U.F., 1994, t. III, s. v.
  11. Annotation de plusieurs chapitres du Tableau de Paris de Louis Sébastien Mercier. Édition critique sous la direction de Jean-Claude Bonnet, Paris, Mercure de France, 1994.
  12. « L’espace de la République des Lettres », dans Hans Bots et Françoise Waquet (dir.), Commercium litterarium. La communication dans la République des Lettres/ Forms of Communication in the Republic of Letters, 1600-1750. Conférences des colloques tenus à Paris, 1992 et à Nimègue, 1993, Amsterdam-Maarssen, APA-Holland University Press, 1994, p. 175-189.
  13. « Uezio. Note sur la fortune de Pierre-Daniel Huet en Italie », dans Suzanne Guellouz (dir.), Pierre-Daniel Huet (1630-1721). Actes du colloque de Caen (12-13 novembre 1993), Paris, Seattle, Tübingen, Biblio 17,1994, p. 61-74.
  14. « Une vision modérée et optimiste de l’Italie. Le Dictionnaire historique et géographique portatif de l’Italie (1775) de Lacombe », dans Gonthier-Louis Fink (dir.), L’image de l’Italie dans les lettres allemandes, anglaises et françaises au XVIIIesiècle. Actes du colloque international, Strasbourg, 16-19 septembre 1992, dans Collection Recherches germaniques, 4 (1994), p. 181-194.
  15. « Retour à l’âge d’or et réforme littéraire. Le primitivisme et l’Arcadia », dans Romantisme, 84 (1994), p. 3-10.
  16. Annotation de plusieurs chapitres du Nouveau Paris de Louis Sébastien Mercier, édition critique, sous la direction de Jean-Claude Bonnet, Paris, Mercure de France, 1994.
  17. « Mercier en Italie », dans Jean-Claude Bonnet (dir.), Louis Sébastien Mercier, un hérétique en littérature, Paris, Mercure de France, 1995, p. 351-374.
  18. « Les sigisbées », dans Alain Montandon (dir.), Moeurs des uns : coutumes des autres. Les Français au regard de l’Europe. Une anthologie, Clermont-Ferrand, Université Blaise-Pascal, 1995, p. 278-280.
  19. « L’institution académique à la lumière des débats révolutionnaires », dans Angelo Varni (dir.), Percorsi di carta. I luoghi dei libri e dei documenti dalle accademie al computer [Actes des colloques de Bologne, mai 1993-avril 1994], Bologna, Pàtron, 1995, p. 57-67.
  20. « L’histoire du livre en Italie, XVIIe-XVIIIesiècles. Essai bibliographique », dans Revue française d’histoire du livre, 88-89 (1995), p. 371-380.
  21. « Mercure et Archimède. L’historiographe Vittorio Siri », dans Lias, 22 (1995), p. 87-97.
  22. « Allégorie, autobiographie et histoire littéraire : le Comentario de Pier Jacopo Martello », dans Revue des études italiennes, XLI (1995), p. 23-38.
  23. « Penser l’histoire inter-culturelle. À propos des relations entre la France et l’Italie », dans Franco-Italica, 7 (1995) [Actes du Colloque « Francia e Italia nel secolo XVIII : immagini e pregiudizi reciproci », Turin, 17-19 février 1994], p. 1-12.
  24. « Moderne Gelehrsamkeit und traditionelle Organisation. Die gelehrten Akademien im Italien der Frühaufklärung », dans K. Garber und H. Wismann(dir.), Europäische Sozietätsbewegung und demokratische Tradition. Die europäischen Akademien der Frühen Neuzeit zwischen Frührenaissance und Spätaufklärung. [Actes du colloque de Paris, 14-17 novembre 1989], Tübingen, Max Niemeyer Verlag, 1996, t. I, p. 271-283.
  25. « Bodin, Jean, Methodus» ; « Mabillon, Jean » ; « Muratori, Ludovico Antonio » ; « Antiquitates italicae medii aevi’ ; « bibliotheche » ; « erudita, storiografia », dans Mario Rosa (dir.), Dizionario di storia e storiografia, Milano, Mondadori, 1996, s. v.
  26. « L’académie de l’Arcadia : de l’otium literatum à la réforme des lettres dans l’Italie du XVIIIesiècle », dans Marc Fumaroli, Philippe-J. Salazar et Emmanuel Bury(dir.), Le loisir lettré à l’âge classique [Actes du colloque « Le gai savoir », Cerisy, 13-18 septembre 1993], Genève, Droz, 1996, p. 287-306.
  27. « Correspondances » ; « Dictionnaires » ; « Latin » ; « République des Lettres », dans Lucien Bély (dir.), Dictionnaire de l’Ancien Régime, Paris, P.U.F., 1996, s. v.
  28. « Patin, Charles », dans The Dictionary of Art, London, Macmillan, 1996, s. v.
  29. « Il Lungo Braccio. Benjamin Franklin tra lettore e inventore », dans L’oggetto libro. Semestrale per la storia del libro e della lettura, Milano, Edizioni Sylvestre Bonnard, 1996, p. 218-225.
  30. « Plus ultra. Inventaire des connaissances et progrès du savoir à l’époque classique », dans Roland Schaer (dir.), Tous les savoirs du monde. Encyclopédies et bibliothèques de Sumer au XIXe siècle, Paris, Bibliothèque nationale ; Flammarion, 1996, p. 170-177.
  31. « Parler latin dans l’Europe moderne : l’épreuve de la prononciation », dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 108/1 (1996), p. 265-279.
  32. « Condorcet et les idéaux de la République des Lettres », dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 108/2 (1996) [Actes du Colloque « Condorcet, 1794-1994 », Rome, 15-17 décembre 1994], p. 555-569.
  33. « Le savoir comme patrimoine du genre humain », dans Daniel J. Grange et Dominique Poulot (dir.), L’Esprit des lieux. Le patrimoine et la cité [Actes du colloque « Le patrimoine et la cité », Annecy, 27-29 septembre 1995], Grenoble, Presses Universitaires, 1997, p. 37-45.
  34. « Panoramica su Parigi : lo sguardo di un contemporaneo, Louis Sébastien Mercier », dans Maria Gioia Tavoni et Françoise Waquet (dir.), Gli spazi del libro nell’Europa del XVIII secolo. Atti del Convegno di Ravenna (15-16 dicembre 1995), Bologna, Pàtron, 1997, p. 21-31.
  35. « La communication des livres dans les bibliothèques d’Ancien Régime », dans Frédéric Barbier et al., Le Livre et l’historien. Études offertes en l’honneur du professeur Henri-Jean Martin, Genève, Droz, 1997, p. 371-380.
  36. « Académies en Europe », dans Michel Delon (dir.), Dictionnaire des Lumières, Paris, P.U.F., 1997, s. v.
  37. « Les délices de l’Arcadia », dans Chroniques italiennes, 52 (1997), p. 47-54.
  38. « Cercles savants », dans Michel Blay et Robert Halleux (dir.), La Science classique. XVIe-XVIIIesiècle. Dictionnaire critique, Paris, Flammarion, 1998, p. 17-25.
  39. Annotation de plusieurs chapitres du Bonnet de nuit de Louis Sébastien Mercier. Édition sous la direction de Jean-Claude Bonnet, Paris, Mercure de France, 1999.
  40. « Requiem pour le latin ? », dans L’Histoire, 246 (septembre 2000), p. 26-27.
  41. « Geschichte des Lateinunterrichts. 16.-20. Jahrhundert », dans Der neu Pauly. Enzyklopädie der Antike. Rezeption, Stuttgart, Weimar, Verlag J. B. Metzler, 2000, vol. 14, col. 54-62.
  42. « Parler. La disparition historiographique de la parole magistrale », dans Actes de la recherche en sciences sociales, 135 (décembre 2000), p. 39-47.
  43. « Bir Kitap Okudum ve Hayatim Degisti : Klasik Dönemde Bilginlerin Yasamlari ve Entelektüel Dönünsüm » [en turc : « Autobiographie et conversion intellectuelle à l’époque classique »], dans Cogito, 29 (2001), p. 243-252.
  44. « Lodovico Antonio Muratori : le “pio letterato” à l’épreuve des faits », dans Anthony Grafton (dir.), Die europäische Gelehtenrepublik im Zeitalter des Konfessionalismus [Actes du colloque, Wolfenbüttel, Herzog August Bibliothek, 2-4 juin 1997], Wiesbaden, Harrassowitz, 2001, p. 87-103.
  45. « La République des Lettres : une idée européenne, d’Érasme à Stefan Zweig », dans Robert Deloince et Gérard Pajonk (dir.), Réseaux culturels européens. Des constructions variées au fil du temps [Actes du 125e Congrès des sociétés historiques et scientifiques, Lille-Villeneuve d’Ascq, 10-15 avril 2000], Paris, Éditions du CTHS [CD-Rom], 2003, p. 13-25.
  46. « Peut-il y avoir des intellectuels sans polémiques ? La réponse de la République des Lettres », dans Valérie Robert (dir.), Intellectuels et polémiques dans l’espace germanophone [Actes du colloque, Paris, 20-22 mars 2003)], Paris, PIA, 2003, p. 377-382.
  47. « La parole comme outil de travail », dans Recherche en soins infirmiers, 76 (mars 2004), p. 5-11.
  48. « Parole académique, parole magistrale », dans Jean Dagen et Philippe Roger (dir.), Un siècle de deux cents ans ? Les XVIIe et XVIIIesiècles : continuités et discontinuités. [Actes du colloque, Paris, 14-16 juin 2001], Paris, Desjonquères, 2004, p. 279-292.
  49. « L’Europe de la République des Lettres », dans Gilles Pécout (dir.), Penser les frontières de l’Europe du XIXe au XXIe siècle. Élargissement et union : approches historiques– [Actes du colloque, Paris, 27-29 mars 2003], Paris, P.U.F., 2004, p. 53-63.
  50. « Łacina – Wyznacznik Statusu Społecznego [Le latin, signe social] », dans Jerzy Axer (dir.), Łacina jako język elit [Le latin, langue des élites], Warszawa, Obta, 2004, p. 449-460.
  51. « Łacina – Język Powszechnej Komunikacji ? [Le latin, langue de communication universelle ?] », dans Ibidem, p. 461-474.
  52. « Conserver et transmettre le savoir à l’époque classique», dans Alain Supiot (dir.), Tisser le lien social. Florilège de dix années de conférences à la Maison des sciences de l’homme Ange-Guépin, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2004, p. 276-285.
  53. « À quoi servent les colloques ? », dans Sciences humaines, 159 (avril 2005), p. 46-49.
  54. Republication de : « L’Epitaphium Carpentarii. Une analyse littéraire » [1993], dans Catherine Cessac (dir.), Marc-Antoine Charpentier. Un musicien retrouvé, Sprimont, Mardaga, 2005, p. 389-397.
  55. « Historia inteletual y República de las Letras. El trasfondo de la Ilustración », dans El Mercurio. Artes y letras, 6 mars 2005, p. E 18-19 [traduction en espagnol (Chili) d’un texte programmatique publié sur le site : www.isih.org].
  56. « Érudition, livres d’ » ; « Italie, histoire du livre et de l’édition, XVIIe-XVIIIsiècles » ; « Latin, livres en » ; « Mercier, Louis Sébastien », dans Dictionnaire du livre et de l’édition. E-M. Paris, Promodis, 2005, s. v.
  57. « Culture scolaire, culture orale », dans François Jacquet-Francillon et Denis Kambouchner (dir.), La Crise de la culture scolaire [Actes du colloque, Paris, 4-6 septembre 2003], Paris, P.U.F., 2005, p. 87-102.
  58. « Acknowledgements : Instructions for Use », dans Modern Intellectual History, II, 3 (novembre 2005), p. 361-385.
  59. « La République des Lettres : un univers de conflits », dans Bernard Barbiche, Jean-Pierre Poussou et Alain Tallon (dir.), Pouvoirs, contestations et comportements dans l’Europe moderne. Mélanges en l’honneur d’Yves-Marie Bercé, Paris, PUPS, 2005, p. 829-840.
  1. « I ringraziamenti : l’orale nello scritto », dans Marco Santoro et Maria Gioia Tavoni (dir.), I dintorni del testo. Approcci alle periferie del libro [Actes du colloque, Rome, 15-17 novembre ; Bologne, 18-19 novembre 2004], Roma, Edizioni dell’Ateneo, 2005, p. 81-97.
  2. « De la “Repubblica letteraria”  au «“pio letterato” : organisation du savoir et modèles intellectuels dans l’Italie de Muratori », dans Jean Boutier, Brigitte Marin et Antonella Romano (dir.), Naples, Rome, Florence. Une histoire comparée des milieux intellectuels italiens (XVIIe-XVIIIsiècles) [Actes du colloque, Rome, 3-5 décembre 1998], Rome, École française de Rome, 2005, p. 637-650.
  3. « Preservation and Transmission of Learning in the Early Modern Period », dans Marcell Sebök (dir.), Republic of Letters, Humanism, Humanities. Selected Papers of the Workshop Held at the Collegium Budapest in Cooperation with NIAS, November 25-28, 1999, Budapest, Collegium Budapest, 2005, p. 211-225.
  4. « Les Mélanges : honneur et gratitude dans l’Université contemporaine », dans Revue d’histoire moderne et contemporaine, 53 (juillet-septembre 2006), p. 100-121.
  5. « La République des Lettres (XVe-XXe siècle) : une communauté imaginée », dans Massimo Firpo (dir.), Intellettuali e politica. Seminario per i dottorati di ricerca in discipline storiche. Torino, 23-25 febbraio 2005, Torino, Nino Aragno Editore, 2006, p. 93-106.
  6. « Academic Homage and Intellectual Genealogy. The Collège de France Inaugural Lectures, 1949-2003 », dans History of Universities, XXI/2 (2006), p. 202-227.
  7. « La parole des lettrés et le silence des historiens », dans Manuel Casado Arboniés et al., Escrituras silenciadas en la época de Cervantes [Actes du colloque, Alcalá de Henares, 29 novembre-1er décembre 2005], Alcalá de Henares, Publicaciones de la Universidad de Alacalá, 2006, p. 155-163.
  8. « Théorie universitaire de la peregrinatio academica. À propos d’écrits apodémiques allemands, 1670-1750 », dans Béatrice Guion et al., Poétique de la pensée. Études sur l’âge classique et le siècle philosophique. En hommage à Jean Dagen, Paris, Champion, 2006, p. 937-945.
  9. « Le paysage oral des Lumières », dans Hans Erich Bödeker et Martin Gierl(dir.), Jenseits der Diskurse. Aufklärungspraxis und Institutionenwelt in europäisch komparativer Perspektive [Actes du colloque, Göttingen, 14-16 novembre 2002], Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 2007, p. 49-68.
  10. « Latin », dans Anthony Molho et Diogo Ramada Curto (dir.), Finding Europe. Discourses on Margins, Communities, Images, New York, Berghahan Books, 2007, p. 359-374.
  11. « Splendore e decadenza del latino », dans Latino perché ? Latino per chi ?, Genova, Treellle, 2008, p. 19-29.
  12. « La longue vie de la dispute. Contribution à l’histoire d’un genre universitaire », dans Christian Mouchel et Colette Nativel (dir.), République des Lettres, République des Arts. Mélanges en l’honneur de Marc Fumaroli, Genève, Droz, 2008, p. 135-147.
  13. « “Il devra se reconnaître grandement obligé à la chance celui qui trouvera de bonne heure un excellent directeur”. À propos de la relation magistrale », dans Donatella Balani, Dino Carpanetto et Marina Roggero (dir.), Dall’origine dei Lumi alla Rivoluzione. Scritti in onore di Luciano Guerci e Giuseppe Ricuperati, Roma, Edizioni di storia e letteratura, 2008, p. 637-650.
  14. « Il libro nell’arredamento », dans Belle le contrade della memoria. Studi in onore di Maria Gioia Tavoni, Bologna, Pàtron, 2009, p. 163-170.
  15. « L’agrégation. L’heure de la leçon », dans L’Histoire, n°343 (juin 2009), p. 42-43.
  16. « La chaîne du savoir. Notes de lecture », dans Anabases, 10 (2009), p. 111-115.
  17. « Le latin, ou la longue marche des femmes vers l’égalité », dans Maria Teresa Muñoz García de Iturrospe (dir.), Antiguos y Modernos. Presencias clásicas, de la Antigüedad al siglo XXI [Actes du colloque, Vitoria, 5-7 mai 2008], Vitoria, Universidad del País Vasco, 2009, p. 161-174.
  18. « La parole, le savoir, la filiation. Enquête historique », dans La Cause freudienne, n°72 (2009), p. 215-226.
  19. « Au temps de la République des Lettres », dans Le Nouvel Observateur ? Hors série. Rousseau, le génie de la modernité, n°76 (2010), p. 28-30.
  20. « L’amitié, “une passion académique” », dans Jean-Charles Darmon et Françoise Waquet (dir.), L’Amitié et les Sciences. De Descartes à Lévi-Strauss, Paris, Hermann, 2010, p. 5-18.
  21. « Viviani, le disciple chéri de Galilée », dans L’Histoire, n°356 (septembre 2010), p. 68-73.
  22. « Latin », dans Anthony Grafton, Glenn W. Most and Salvatore Settis (dir.), The Classical Tradition, Cambridge (Mass.), Harvard University Press, 2010, p. 509-512.
  23. « L’histoire du paratexte. Introduction », dans Histoire et Civilisations du livre, 6 (2010), p. 35-41.
  24. « Les couleurs du savoir. Toges françaises et hoods américains », dans Gilles Boetsch, Dominique Chevé et Hélène Claudot-Hawad, Décors des corps [Actes du colloque, Paris, 27-29 octobre 2008], Paris, Éditions du CNRS, 2010, p. 293-299.
  25. « Latein. 5. Wissenschaftssprache», dans Friedrich Jaeger (dir.), Enzyklopädie der Neuzeit, vol. 7, Stuttgart, Weimar. J. B. Metzler, 2010, col. 630-632.
  26. « Autobiografie di letterati o “il buon gusto in Italia” », dans Massimo Firop (dir.), Atlante della letteratura italiana. Vol. II, Dalla Controriforma alla Restaurazione, Torino, Einaudi, 2011, p. 597-604.
  27. « L’Europe latine des républicains des lettres », dans Vincent Milliot, Philippe Minard et Michel Porret (dir.), La Grande chevauchée. Faire de l’histoire avec Daniel Roche, Genève, Droz, 2011, p. 345-356.
  28. « “Per gloria e onore dell’Italia”. Sur le contexte idéologique du Giornale», dans Enza Del Tedesco (dir.), Il «Giornale de’ letterati d’Italia». Trecento anni dopo. Scienza, storia, arte, identità (1710-2010) [actes du colloque, Padova, Venezia, Verona, 17-19 novembre 2010], Pisa, Roma, Fabrizio Serra Editore, 2012, p. 13-20.
  29. « Lire debout. Le poster comme pratique de lecture dans le monde scientifique », dans Teca, 1 (mars 2012), p. 1-14.
  30. « Un professeur de philosophie, un maître, mon maître. Témoignages d’élèves (c. 1960-1980) », dans Cristina Noacco et al. (dir.), Figures du maître. De l’autorité à l’autonomie [actes du colloque, Toulouse, 19-21 janvier 2011], Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, p. 309-321.
  31. « La part discrète de la philosophie. De maître à élève dans les lycées français », dans Aurélie Névot (dir.), De l’un à l’autre. Maîtres et disciples [Actes de la journée d’études “La relation maître-disciple. Approches transdisciplinaires sur la nature et les voies de la transmission”, Villejuif, CNRS, 29 juin 2010], Paris, CNRS Éditions, 2013, p. 87-113.
  32. « Une pensée morale de l’anonyme. D’après Adrien Baillet (1685-1690) », dans Littératures classiques, 80 (2013) [actes du colloque “L’anonymat de l’œuvre à l’époque moderne”, Aix-en-Provence, 13-15 octobre 2011], p. 225-235.
  33. « Le latin scolaire : un signe sans histoire », dans Le Débat, 177 (novembre-décembre 2013), p. 39-45.
  34. « Introduction » à Gérard Ferreyrolles et Letizia Norci Cagiano de Azevedo (dir.), “Rome n’est plus dans Rome? Entre mythe et satire. La représentation de Rome en France au tournant des XVIIe et XVIIIesiècles [Actes du colloque. Rome, 8-10 mars 2012], Paris, Champion, 2015, p. 11-19.
  35. « Latin for Girls. The French Debate », dans Elizabeth P. Archibald, William Brockliss, Jonathan Gnoza (dir.), Learning Latin and Greek from Antiquity to the Present [Actes du colloque. Yale, 20-21 mars 2009], Cambridge University Press, 2015, p. 145-155.
  36. « Le Polyhistor de Morhof (1688-1708) : bibliographie et historia literaria», dans Frédéric Barbier, Yann Sordet et Alexandre Vanautagarden, De l’argile au nuage : une archéologie des catalogues (IIe millénaire avant J.-C. – XXIesiècle, Paris, Éditions des cendres, 2015, p. 293-296.
  37. « Latin et vernaculaires dans l’Université du XVIIIesiècle», dans Jan Bloemendal (dir.), Bilingual Europe. Latin and Vernacular Cultures, Examples of Bilingualism and Multicuralism c. 1300-1800 [Actes du colloque. Amsterdam, 17-19 septembre 2009], Leiden, Brill, 2015, p. 176-186.
  38. « Latin. Social Status», dans Sarah Knight et Stefan Tilg, The Oxford Handbook of Neo-Latin, Oxford, Oxford University Press, 2015, p. 379-392 ; paperback : 2018.
  39. « L’amitié : un mot faible, un contenu débordant. Enquête dans la République des Lettres (17e-18esiècles) », dans Hélène Cazes (dir.), Topiques. Études satoriennes, 1 (2015). Topiques de l’amitié dans les littératures françaises d’Ancien Régime [Actes du colloque. Victoria, 20-23 juin 2012] ; en ligne : http://journals.uvic.ca/index.php/sator/article/view/11613/5184.
  40. « Perfetti, Bernardino », dans Dizionario biografico degli Italiani, 82 (2015), p. 359-362.
  41. « Minima autobiographica», dans Nicolas Adell et Jérôme Lamy (dir.), Ce que la science fait à la vie [Actes du colloque. Toulouse, 11-12 octobre 2012], Paris, Éditions du CTHS, 2016, p. 153-167.
  42. « Not by Books Alone. The Spoken Life of the Learned», dans Luca Degl’Innocenti, Brian Richardson, and Chiara Sbordoni (dir.), Interactions between Orality and Writing in Early Modern Italian Culture, London, Ashagte, 2016, p. 189-202.
  1. « Republic of Letters », dans Victoria Moul (dir.), A Guide to Neo-Latin Literature, Cambridge University Press, 2017, p. 66-80.
  2. « Soutenir une proposition de chaire au Collège de France (1900-1949) : jeu institutionnel et discours délibératif» dans Wolf Feuerhahn (dir.), La Politique des chaires au Collège de France, Paris, Collège de France, Les Belles Lettres, 2017, p. 173-195.
  3. « “Faticare a benefizio della Repubblica delle lettere”: Magliabechi et la communication du savoir », dans Jean Boutier, Maria Pia Paoli et Corrado Viola (dir.), Antonio Magliabechi nell’Europa dei saperi [Actes du colloque, Florence, 4-5 décembre 2014], Pisa, Edizioni della Normale, 2017, p. 181-199.
  4. « De la BN à la BNF. Un parcours émotionnel », dans Francesca Nepori, Fiammetta Sabba et Paolo Tinti Itinerari del libro nella storia. Per Anna Gulia Cavagna, Bologna, Pàtron, 2017, p. 295-303.
  5. « Latin : la langue qui ne veut pas mourir », dans Christophe Charle et Daniel Roche (dir.), L’Europe. Encyclopédie historique, Arles, Actes Sud, 2018, p. 419-421.
  6. « Les tatouages en latin. Phénomène de mode et valeurs traditionnelles », dans Vincenzo Idone Cassone, Jenny Ponzo et Mattia Thibault (dir.), Languagescapes. Ancient and Artificial Languages in Today’s Culture [Actes du colloque, Turin, 8-9 juin 2018], Roma, Aracne Editrice, 2020, p. 215-224.

Sous presse

Au-delà du texte. Les lectures publiques, Paris, SUP.


Statut : Permanent