Jean-François LOUETTE

Professeur de littérature française
  • Sorbonne Université
Membre de :

Professeur de littérature française

Publications

Édition de texte

  • Édition des Immémoriaux, dans Victor Segalen, Œuvres, Christian Doumet éd., t. I, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, novembre 2020 (établissement du texte, p. 237-436 ; Autour des Immémoriaux, p. 437-465 ; Notice, Note sur le texte, Bibliographie, Notes, p. 923-990).
  • « Notice » et « Notes » pour La Cérémonie des adieux, dans Simone de Beauvoir, Mémoires, Jean-Louis Jeannelle et Éliane Lecarme-Tabone éd., Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, t. 2, mai 2018.

Ouvrage

  • Sartre et Beauvoir, roman et philosophie, Genève, La Baconnière, septembre 2019, 340 p.

Ouvrages collectifs

  • Études sartriennes, n° 24, Sartre et Beauvoir : lectures en miroir, Garnier, 2020, 254 p.
  • Cynismes littéraires, Pierre Glaudes et Jean-François Louette éd., Paris, Garnier, mai 2018, 316 p (« Présentation », p. I-V, et co-direction de l’ensemble).

Articles publiés dans des revues à comité de lecture

  • « Le jeu des influences. Sur l’écriture de la simultanéité dans Le Sursis», à paraître dans Poétique, novembre 2021 ou mai 2022.
  • « Elle et lui » [sur une photosynthèse de Sartre et Beauvoir], à paraître dans Histoires littéraires, juin 2021.
  • « Daniel Sereno (Le Sursis), ou Georges Bataille converti et inverti », Europe, n° spécial Georges Bataille, à paraître en 2021.
  • « Dix sales notes (sur les saloperies littéraires) », Silène, Université de Paris-Nanterre, à paraître en 2021.
  • « Le Sursisou la dernière heure », Recherches et travaux, n° 98, Université Grenoble Alpes, à paraître en juin 2021.
  • « Le Mur: dossier de réception », Études sartriennes, n° 24, Sartre et Beauvoir : lectures en miroir, Garnier, 2020, p. 131-185.
  • « “Jean Lombre” ou les amis déconcertés », Critique, n° 864, mai 2019, p. 451-459 [compte rendu de : Georges Ambrosino, Georges Bataille, L’Expérience à l’épreuve. Correspondance et inédits (1943-1960), Éditions Les Cahiers, 2018, 430 p.]
  • « “Érostrate” de Sartre, ou comment infecter le langage des justes », Littérature, n° 190, juin 2018, p. 35-58.
  • « Les Âmes fortes, miroir de sorcière ou machine à coudre ? Une approche ethnocritique », Poétique, n° 182, novembre 2017, p. 215-235.
  • « Tête folle de poète au ciel de l’école », Les Cahiers Max Jacob, n° 17-18, Centenaire du « Cornet à dés », novembre 2017, p. 301-310.
  • « Le Sursis, cas limite du roman historique ? », Revue des sciences humaines, Écrits de guerre. Laboratoires esthétiques, Hélène Baty-Delalande et Maxime Decout éd., n° 326, avril-juin 2017, p. 147-166.
  • « Les Deux Étendards : libération, masturbation, profération », hors série Roman 20-50, 2017, Yves Reboul éd. [reprise d’un article paru dans Recherches & Travaux, n° 85, La Verve, 2014, p. 105-122].
  • « Lente lecture d’une page de L’Espoir », Contact+ [revue de l’Association des professeurs de FLE en Grèce], n° 74, Dossier André Malraux, Christos Nikou et Konstantina Pliaka éd., juin-juillet-août 2016, p. 42-47.
  • « Le Sursis : petite critique de la raison journalistique », Sartre Studies International, vol. 22, n° 1, été 2016, p. 21-40.
  • « Le deuxième sexe dans Les Mains sales », Revue d’histoire littéraire de la France, juin 2016, n° 2, p. 365-386.

Articles publiés dans des actes de colloques internationaux

  • « “Si tu vois M. Baudelaire, dis-lui bonsoir”. Le Baudelaire de Drieu la Rochelle », Baudelaire et ses autres, Patrick Labarthe éd., Genève, Droz, à paraître en 2021.
  • « 1928, année érotique ? Le recevable et l’interdit », Érotisme et frontières dans la littérature française du XXe siècle, Amélie Auzoux et Camille Koskas éd., Garnier, 2019, p. 137-150.
  • « Qu’est-ce qu’un ziuthre ? (Sartre, “La Chambre”) », L’Œuvre et ses miniatures. Les objets autoréflexifs dans la littérature européenne, Luc Fraisse et Éric Wessler éd., Garnier, 2018, p. 421-436.
  • « Le cynisme, passion froide ? (Bourget, Drieu la Rochelle) », L’Homme et ses Passions, Isabelle Boehm, Jean-Louis Ferrary et Sylvie Franchet d’Espèrey éd., Les Belles Lettres, 2016, p. 781-796.
  • « Georges Bataille et le supplicié chinois », Représentations de l’individu en Chine et en Europe francophone. Écritures en miroir, Michel Viegnes et Jean Rime éd., Éditions Alphil-Presses universitaires suisses, 2015, p. 217-231.

Autres

  • « Les Immémoriaux, d’inspirations diverses », à paraître dans les Mélanges en l’honneur de Lise Dumasy, Presses de l’Université Grenoble Alpes, 2021.
  • « Cochons et fantômes dans Les Âmes fortes», Daniel, es-tu là ? Mélanges fantomatiques en l’honneur de Daniel Sangsue, Cécile Guinand éd., Genève, La Baconnière, 2018, p. 181-202.
  • « La Nausée ou « le monde des jardins publics ” », Des jardins et des livres, Michael Jakob éd., Genève, Mètis Presses & Fondation Bodmer, Genève, 2018, p. 424-425. [Catalogue d’une exposition à la Fondation Bodmer, Genève, 28 avril – 9 septembre 2018]
  • « Autour d’Histoire de l’œil. Érotisme et esprit en 1928 », Artpress 2, Valeur d’usage de Georges Bataille, n° 42, août/sept./oct. 2016, p. 10-15.
  • « Sartre et Beauvoir agrégés : d’un succès à sa contestation », L’Agrégation, une tradition d’avenir, Luc Fraisse, Blanche Lochmann et Rémi Luglia éd., Kimé, 2016, p. 101-118.
  • « Leiris et Bataille, carpe et lapin de Documents ? », Leiris & Co, Denis Hollier éd., Gallimard / Centre Pompidou-Metz, 2015, p. 84-87 [Catalogue d’exposition].

Organisation de colloques

  • Colloque international « “Cette chose énigmatique” : les Temps modernes», Université de la Sorbonne, avril 2020, reporté pour cause de coronavirus à l’automne 2021 (avec Esther Demoulin, Thomas Franck, Juliette Simont).
  • Colloque international « Cynisme et littérature en France, de la fin du XVIIIe à nos jours », Paris IV, 12-14 mars 2015 (avec Pierre Glaudes).

Organisation d’une journée de formation

  • Pour les enseignants de philosophie de l’Académie de Grenoble, avec Éva Abouahi (agrégée de philosophie, professeur en CPGE à Reims), Lycée Mounier, Grenoble, 10 février 2020.
  • Exposé personnel (3 h) : « Jean-Paul Sartre est en bons termes avec les mots ».

Communications

  • « Sartre et Beauvoir agrégés : d’un succès à sa contestation », colloque du centenaire de la Société des agrégés, Palais du Luxembourg, 10-11 octobre 2014.
  • « Le Sursis de Sartre, cas limite du roman historique ? », journée d’étude sur « L’épreuve polémique » organisée par Hélène Baty-Delalande et Maxime Decout, Université de Lille III, 6 février 2015.
  • « Georges Bataille dans Le Coupable, ou les exercices d’un soldat solitaire », journée d’étude organisée par Maud Gouttefangeas et Jean-François Puff sur « L’œuvre comme exercice de soi », Université de Saint-Étienne, 25 mars 2015.
  • « “Érostrate” et le langage des Justes », Groupe d’études sartriennes, ENS, 22 juin 2018.

Conférences

En France :

  • Sur « Gide et Bataille : de la mort de Dieu à la vie du plaisir ? », Nantes, Le Lieu Unique, à l’invitation de l’association Philosophia, 7 mars 2015.
  • « Sur Voyage au bout de la nuit», pour les khâgneux du Lycée Champollion de Grenoble, 2 février 2016.
  • « Sartre romancier (La Nausée, Le Sursis) et autobiographe (Les Mots) », pour les khâgneux du Lycée Masséna de Nice, 23 mars 2016.
  • « Tentations cyniques », Université de Lille III, Médiathèque du Vieux-Lille, 30 mars 2016.
  • « “Infecter les Justes de ses images”. Une relecture d’“Érostrate” », séminaire sur L’imagination, Université Paris-Diderot, 3 février 2017.
  • « Les Mots de Sartre », Université Libre de Saint-Germain en Laye, 14 février 2019.
  • « Giono après la guerre : reparaître sur la scène littéraire », Mairie du IXe arrondissement, Paris, 16 mars 2019.
  • Conférence inaugurale du colloque « Saloperies littéraires ! Quand l’ordure entre en représentation », Collectif Lipothétique, Université Paris Nanterre, 24 mai 2019.
  • « Jean-Paul Sartre est en bons termes avec les mots », journée de formation pour les enseignants de l’Académie de Grenoble, Lycée Mounier, 10 février 2020.
  • « Sartre et Molière », dans le séminaire de Bénédicte Louvat, Université de la Sorbonne, 30 mars 2021.
  • « Comment Sartre s’est-il engagé dans l’engagement ? », séminaire « Art(s) et engagement(s) au XXe et XXIesiècles », organisé par Olga Lobo (Université Grenoble Alpes), au sein de l’IRHIM, ENS de Lyon-Lyon 2, 30 avril 2021.

À l’étranger :

  • « Le Sursis, petite critique de la raison journalistique », Université d’Oxford, Maison française, 31 janvier 2015.
  • Institut français d’Athènes (sur Bataille) et à l’Université d’Athènes (sur La Nausée et Le Sursis de Sartre), 24 et 26 octobre 2015.
  • École Jeanne d’Arc d’Athènes, sur Les Mots de Sartre, 7 avril 2017.
  • « Sartre et Flaubert (Madame Bovary) », Université de Neuchâtel, séminaire de Daniel Sangsue, 18 octobre 2017.
  • « Les Mouches de Sartre, perspectives de lectures et de recherches », Lycée Jean Piaget, Neuchâtel, 19 octobre 2017.
  • « “Si tu vois M. Baudelaire, dis-lui bonsoir”. Baudelaire vu par Drieu la Rochelle », Université de Zürich, à l’invitation de Patrick Labarthe, 21 novembre 2017.
  • « L’écrivain et l’ambition de réécrire son nom », Université de Bonn et Institut français de Bonn, à l’invitation de Paul Geyer, 21 janvier 2019.
  • « D’une “continuité mystérieuse” dans le recueil Le Mur de Sartre », Université de Fribourg, Suisse, à l’invitation de Michel Viegnes, 12 mars 2020.

 « Valorisation » de la recherche

 Participation aux émissions

  • de Matthieu Garrigou-Lagrange, « La compagnie des auteurs », France Culture,
  • 26 avril 2017, « Sartre autobiographe ».
  • 19 juin 2019, « Segalen, Le Fils du ciel »
  • de Christine Lecerf, « Un été avec Céline », France Culture, sur Voyage au bout de la nuit, juillet 2019.

 

Direction de thèses

Soutenues (6)

  • Candy Hoffmann, Le « Sacré noir » chez Georges Bataille et Hubert Aquin (en co-tutelle avec Gilles Dupuis, de l’Université de Montréal), Université de Montréal, 16 février 2015. Mention très honorable.
  • Thèse publiée sous le même titre chez Édilivre, 2017, 408 p.
  • Guillaume Rousseau, L’Expérience du néant dans les œuvres romanesques de Georges Bataille et de Raymond Queneau, Université de Paris IV, 13 mai 2016. Mention Très honorable et félicitations.
  • PRAG en Communication à l’IUT GTE, Université de Pau et des Pays de l’Adour.
  • Akihide Negi, Poétique de l’impossible : la question de la littérature chez Jean-Paul Sartre, Université de Paris IV, 30 septembre 2016. Mention Très honorable.
  • Depuis avril 2017, maître-assistant titulaire à l’Université Dokkyo, Japon.
  • Ludivine Fustin, Romanciers cyniques : Octave Mirbeau, Pierre Drieu La Rochelle, Michel Houellebecq, Université de Paris IV, 11 janvier 2017. Mention Très honorable et félicitations.
  • Professeur agrégée de français au lycée Rabelais, Paris.
  • A tiré de sa thèse un article intitulé « Cynisme, “parrêsia” et scène littéraire », Poétique, n° 183, 2018/1, p. 23-38.
  • Maxim Görke, Loin des Lumières : approche philosophique de Voyage au bout de la nuit, Bagatelles pour un massacre et Mea Culpa de Céline; en co-tutelle avec Silke Segler-Messner, Université de Hambourg, Université de la Sorbonne, 26 octobre 2018. Mention Très honorable = magna cum laude (sehr gut).
  • Lecteur d’allemand à l’Université de Strasbourg. Un fragment de la thèse (étude de réception du pamphlet Mea culpa) est à paraître dans L’Année célinienne.

Participation à des jurys de thèse hors établissement (9)

  • Mme Emmanuelle Cordenod-Roiron, L’Art de la dérive dans l’œuvre romanesque d’Aragon, thèse sous la direction de Nathalie Piégay-Gros, Université Paris-Diderot, le 9 janvier 2015 (président du jury).
  • Alexandre Saintin, Tristes tropismes. Voyages des intellectuels français en Italie fasciste et en Allemagne nazie, thèse d’histoire sous la direction de Pascal Ory, Université de Paris I, le 10 avril 2015 (président du jury).
  • Chunming Wang, Liberté et souveraineté : le problème de l’expérience chez Sartre et Bataille, thèse de philosophie sous la direction de Philippe Sabot, Université de Lille 3, le 5 décembre 2015 (président du jury).
  • Mme Jiyeon Cha, La Trahison chez Georges Bataille : l’homme souverain et la littérature, thèse sous la direction d’Évelyne Grossmann, Université Paris Diderot, le 12 décembre 2016 (pré-rapporteur ; absent le jour de la soutenance pour raisons de santé).
  • Augustin Voegele, L’Œuvre du fantastique : Jules Romains au-delà de l’unanimisme, thèse sous la co-direction de Frédérique Toudoire-Surlapierre, Université de Haute-Alsace, et de Dominique Viart, Université de Paris-Ouest, Mulhouse, le 2 mars 2017 (président du jury).
  • Mme Ioana-Catalina Rezeanu, Les Échos dix-neuviémistes dans l’œuvre de Michel Houellebecq, thèse sous la co-direction de Lelia Trocan, Université de Craiova, et de Bruno Viard, Université d’Aix-Marseille, le 4 septembre 2017 (président du jury).
  • Charlotte Richard, Poétique transgénérique du second théâtre beckettien, thèse sous la direction de Marie-Claude Hubert, Université d’Aix-Marseille, le 18 décembre 2018 (président du jury).
  • Seigo Tanokuchi, Un théâtre de l’altérité. L’actualité politique de Jean Giraudoux, son interprétation scénique et sa réception critique sous la IIIe République, sous la direction d’Emmanuel Wallon, Université Paris Nanterre, 27 mars 2019.
  • Sotaro Ohike, Bataille et les lieux de la pensée, thèse sous la direction de Dominique Rabaté, Université Paris-Diderot, 8 novembre 2019.

Participation à des jurys de thèse ou d’HDR à la Sorbonne

  • Perrine Coudurier, Le Mal dans les récits français des années 1950 : terreur et rhétorique, sous la direction de Didier Alexandre, 26 novembre 2014 (président du jury).
  • Dominique Vaugeois, Le Discours des écrivains sur les arts plastiques au XXe siècle : constitution d’un objet intellectuel, HDR sous la direction de Bernard Vouilloux, 26 septembre 2015 (président du jury).
  • Trevor Donovan, L’Attente de l’événement historique : l’écriture de l’Histoire chez Claude Simon, sous la direction de Didier Alexandre, 12 septembre 2019 (président du jury).

Direction de mémoires

2019, soutenance en juin

M 1 :

  • Jeanne Delétoille : « La femme et l’écriture poétique dans Aurélien d’Aragon »
  • Cléo Ragasol, « Georges Bataille et l’expérience de l’art : la grotte de Lascaux et la peinture de Manet »
  • Léa Sorrentino : « Gille(s) ou la crise de la virilité dans l’œuvre de Drieu la Rochelle »

M 2

  • Gabriel André (ENS), « Les déceptions africaines. Déception, authenticité et auctorialité dans L’Afrique fantôme de Michel Leiris »
  • Clara Berdot, « Maîtres et disciples : didactique et dialectique de l’enseignement (Guilloux, Ionesco, Jaccottet) »
  • Ian Clubbs, « De l’optimisme chez Sartre »
  • Camille Declercq : « Caractères. Giono et le classicisme ».
  • Perline Lirot, « La construction du personnage dans les premières nouvelles de Beauvoir (Anne ou quand prime le spirituel) »
  • Liana Valken (ENS) : « Écrire la mer dans La Vie tranquille, Un barrage contre le Pacifique et Les Petits Chevaux de Tarquinia (Duras) »

2019, soutenance en septembre

M 1

  • Azélyne Lancien (« La Garçonne de Victor Margueritte, un roman transgressif ? »)

M2

  • Yann Figuière (« L’ironie cavalière dans les Récits de la demi-brigade de Jean Giono »)
  • Iliana Kizilos (« Jean-Paul Sartre et Alain Badiou, rire et engagement. Nekrassov, Ahmed le subtil »)
  • Paul Leymarie (« Robert Desnos, la voix du poète »)
  • Coralie Salerno (« Figures de l’Histoire dans Le Sursis de Sartre »)
  • À quoi il faut ajouter la lecture de n mémoires de M 2 dirigés par des collègues (Esther Bry, « Le rêve dans la poésie de Raïssa Maritain », etc.)

Responsabilités scientifiques

Avis d’expert sur des articles ou des dossiers pour les revues RHLF, Romantisme, COnTEXTES (Belgique, 2017), Tangence (Canada, 2018), Orbis litterarum (Norvège, septembre 2019), et sur des manuscrits soumis aux Presses universitaires de Vincennes (2015) ou aux Presses universitaires de Lyon (Sartre antihumaniste, mai 2020).

Membre

  • du Comité de rédaction de Recherches et Travaux, Université Grenoble Alpes (depuis 1994)
  • du Comité de parrainage des Cahiers Bataille (depuis 2012)
  • du Comité de lecture de Roman 20-50, Université de Lille (depuis 2012)
  • du Conseil de rédaction de Revue de langue et littérature françaises, Société japonaise de langue et littérature française, Tokyo (depuis 2016).

Directeur d’Études sartriennes (2016 – ), Garnier (revue fondée et dirigée jusqu’en 2003 par Geneviève Idt, Paris X ; un numéro par an).

  • 2016, n° 20 – Inédits de jeunesse. Empédocle et le Chant de la Contingence (éd. Alexis Chabot)
  • 2017, n° 21 – Penser avec Jean-Paul Sartre aujourd’hui (éd. Ârash Aminian Tabrizi)
  • 2018, n° 22 – Sartre inédit : le mémoire de fin d’études (1927) (éd. Gautier Dassonneville).

Responsabilités collectives

Décembre 2014 – décembre 2018 : membre élu du Conseil de laboratoire du CELLF 16-21, Paris IV.

Comités de sélection

  • Mai 2015, mai 2018 : membre de Comités de sélection pour l’Université de Paris IV ; avril 2019, Vice-président d’un Comité à l’Université de la Sorbonne (PR, Littérature française, XX-XXIe siècles).
  • Mai 2019, membre d’un Comité de sélection à l’Université d’Orléans (PR, Littérature française XXe siècle).
  • Octobre 2015 – octobre 2019 : membre élu du CNU, 9ème section (PR, titulaire, liste QSF).
  • Juin 2016 – juin 2019 : membre de la Commission Littérature classique et critique littéraire du Centre national du livre (CNL) (30 notes de lecture).

Agrégation externe de Lettres modernes

  • Sessions 2014 – 2017 : membre, puis président de la commission A 1.
  • Sessions 2018 et 2019 : vice-président du jury.
  • Sessions 2020 et 2021 : président du jury.

Directions de thèse

Publications associées

Segalen – Œuvres – Tomes 1 et 2


Statut : Permanent