Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
Centre d’étude de la langue et des littératures françaises

Agrégé de Lettres modernes.

Docteur ès Lettres modernes, Paris IV-Sorbonne (septembre 2018)

Thèse : « L’usage de l’œuvre : un autre paradigme artistico-littéraire de la deuxième révolution industrielle à nos jours (Marcel Proust, Georges Bataille, Pascal Quignard) ».

Sous la direction de Bernard Vouilloux.

Jury : Martin Rueff (président), Nathalie Barberger, Jean-Louis Jeannelle, Alexandre Gefen.

Domaine·s de recherche·s

Spécialités : littérature française des XXe et XXIe siècles ; arts du langage et arts visuels (approches poétiques, rhétoriques stylistiques, sémiotiques, historiques, esthétiques) ; analyses sémiotiques et pragmatiques des images ; histoire des idées et des représentations.

Histoire de l’édition et du livre ; écritures numériques ; éditorialisation ; sciences de l’information et des bibliothèques.

Publication·s

Publications et conférences (sélection)

– « S’approprier l’objet “œuvre”. La mise en place d’un changement de paradigme artistico-littéraire dans les premières pages de A la Recherche du Temps perdu de Marcel Proust », in Carretta (Simona), Franco (Bernard), Sarfati Lanter (Judith) (dir.), La Pensée sur l’art dans le roman des XXe et XXIe siècles, Classiques Garnier, 2019, p. 207-215 (en ligne) ;

– « La souillure : représentation de l’abject chez Proust, Bataille et Quignard », in Angelis (Zoe) et Blake (Gutt) (dir.), Stains/Les taches, Peter Lang, 2019, p.201-214, actes du colloque « TACHES//STAINS », université de Cambridge ;

– « Nécessité de la défiguration : étude du processus de l’expérience de l’être-au-monde à partir de Terrasse à Rome », dans la revue « Le Sans-visage », vol.1, n.1, mai 2019, Saint Louis University (en ligne) ;

– « Georges Bataille : l‘art comme expérience informelle », revue universitaire Textimage, automne 2017 (en ligne) ;

– « Les îles quotidiennes : stratégies institutionnelles contre tactiques d’usage », colloque « Îles réelles, îles fictionnelles », université de Bucarest (avril 2016) ;

– « De la solitude du ”collectionneur de beauté” à ”l’idée d’une communauté de solitaires” : esquisse de la pensée politique de Pascal Quignard », colloque international « Poétique/Politique : l’esthétique en partage », Université Paris-Est-Creil (octobre 2016) – (en ligne) ;

– « Georges Bataille : l’expérience intérieure et la remise en cause de la notion d’art », colloque Esthétique et spiritualité, université de Louvain-la-Neuve (en ligne) ;

– « Du matériau autobiographique au discours politique : la question des représentations dans l’essai King Kong Théorie de Virginie Despentes », colloque international Writing herself in the World/ Quand les femmes s’écrivent dans le monde, université Paris Ouest Nanterre (2016).

*

Autres publications et conférences (sélection)

– « Jan Fabre : quand le théâtre s’illusionne », Carnet d’Art, mars 2018 (en ligne) ;

– « Amelia Rosselli (1930-1996) : vie et oeuvre », conférence au MBA d’Orléans, octobre 2019 ;

– « Proust et l’art », conférence à l’Université du Temps Libre de Lille, décembre 2018 ;

– « Ferrare, ville du silence », conférence à l’Université du Temps Libre de Lille, février 2019 ;

– “Logique de la perfection chez Daren Aronofsky”, revue Ligne de fuite (en ligne) ;

– “Art et colonialisme”, CADTM (en ligne) ;

– “Faidherbe doit tomber”, sur Lundi Matin (en ligne) ;

– “De la lumière aux couleurs : échapper à la spectacularisation et fantômes warburgiens : une lecture de Solaris de Stanislas Lew”, Carnet d’Art (en ligne) ;

– “L’élégance du quotidien : notes sur quelques oeuvres de David Mostacci”, Carnet d’Art (en ligne).

*

Sérigraphe et éditeur de livres électroniques pour les éditions Solstices.

*

Publications personnelles (sélection)

La Revanche de Frenhofer (poésie, septembre 2008) ;

Miscellanées américaines (septembre 2014) ;

Fauna (poésie), avec Camilo Cardenas, Les éditions Solstices (septembre 2014) ;

Sweet nightmares (contes en anglais), The Minesweeper Collective (octobre 2014) ;

Dédale (poésie, en anglais), avec 20 artistes, Minesweeper Collective (novembre 2014) ;

La Peau sur les os (poésie, novembre 2014) ;

Le Silence de Ferrare (récit, août 2015) ;

Vie et oeuvre de Dosso Dossi (étude, septembre 2015) ;

Materia (poésie), typographie, avec gravures de Yann Legrand (novembre 2015) ;

Les idées plus noires que l’encre (poésiee), avec dessins de Trefex (mai 2018) ;

Animots/Animals (poésie, anglais/italien/français), avec gravures d’Illustre Feccia (mai 2018).

*

Traduction

– Amelia Rosselli, Documents (traduction), éditions La Barque (décembre 2014).

Le CELLF (Centre d’étude de la langue et des littératures françaises) est une unité mixte de recherche de Sorbonne Université et du CNRS (UMR 8599). Il est issu du rapprochement, en janvier 2014, de plusieurs unités et équipes de recherche de Sorbonne Université : d’une part le CELLF 17-18, fondé en 1967 et consacrant ses travaux aux textes littéraires des XVIIe et XVIIIe siècles ; d’autre part deux équipes d’accueil : le « Centre de recherche sur la création littéraire en France…

ADRESSE
CELLF – Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
UMR 8599 (CNRS – Université Paris-Sorbonne)
1, rue Victor Cousin
75230 Paris Cedex 05
CONTACT
Inscription à la lettre du Cellf
Si vous souhaitez recevoir la lettre du CELLF, merci d’écrire à la direction du CELLF (contact ci-contre), en indiquant vos coordonnées et en nous aidant à mieux vous connaître.
Sites du CELLF
16-18 Escalier G, 2e étage
19-21 Escalier I, 2e étage