Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
Domaine·s de recherche·s

Écritures numériques, édition numérique, intermédialité, littérature et photographie, théorie des media.

Recherche·s en cours

Nouvelles avant-gardes littéraires, forme de médiations et de publications littéraires “hors le livre”. Dernières réflexions en date : la “gitérature”, autour de la maison d’édition Abrüpt.

http://smonjour.gitpages.huma-num.fr/litterature-git/

 

Publication·s

Ouvrage

Mythologies post-photographiques. L’invention littéraire de l’image numérique, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2018, coll « Parcours numériques » (en libre accès).

Directions de numéros de revues

Dibutade, l’origine de la création, dossier pour la revue MuseMedusa, septembre 2018. En libre accès

En codirection avec André Gaudreault, Thomas Carrier-Lafleur et Marcello Vitali-Rosati, L’invention littéraire des médias, dossier Sens public, avril 2018. En libre accès

En codirection avec Matteo Treleani et Marcello Vitali-Rosati, dossier L’ontologie du numérique, pour la revue Sens public, décembre 2017. En libre accès

Articles

« La littérature numérique n’existe pas. La littérarité au prisme de l’imaginaire médiatique contemporain », à paraître dans Communication & langages, 2020/3 (N° 205), pages 5 à 27 . En ligne

« La photolittérature face à la remédiation photographique. Quelle actualité pour le concept de révélation ? », Les Nouveaux Cahiers de Marge, 2020. En ligne

«  Chercher les forces obliques, la poétique anamorphique dans l’œuvre photolittéraire de Lydia Flem », Itinéraires, septembre 2020. En ligne

(Avec Marcello Vitali-Rosati, Elsa Bouchard, Margot Mellet et Joana Casenave) « Editorializing the Greek Anthology: The palatin manuscript as a collective imaginary », DHQ, 2020. En ligne

« À quoi peut (encore) servir un mythe des origines ? Pour une conception anamorphique des médias », Muse Medusa, 2018. En ligne

(Avec Marcello Vitali-Rosati) « Littérature et production de l’espace à l’ère numérique. L’éditorialisation de la Transcanadienne. Du « spatial turn » à Google maps », @nalyses, 2017. En ligne

« La révélation : archéologie d’une métaphore photolittéraire », Revue Internationale de Photolittérature, n°1, automne 2017. En ligne

(Avec Marcello Vitali-Rosati et Gérard Wormser) « La littérature à l’ère du numérique : pour une ontologie de l’imaginaire », Sens public, 2016. En ligne

« Dibutade 2.0, Réflexions sur la femme-auteur à l’ère numérique », Savoir des femmes, dir. Michel Pierssens, 2015, texte publié en version augmentée sur Sens Public, septembre 2015. En ligne.

« La victoire du lobby gallinacé, ou les enjeux de la révolution numérique dans l’œuvre photofictionnelle de Joan Fontcuberta », Aletria, Revista de Estudos de Literatura, v. 24, n°2, 2014. En ligne

« L’esthétique loufoque chez Éric Chevillard », @nalyses Vol. 6, nº 2 Printemps-été 2011. En ligne.

Chapitres d’ouvrages

« Le profil numérique : au-delà de l’opposition homme-machine ? », Posthumain et subjectivités numériques, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, dir. Sylvie Bauer, Claire Larsonneur, Hélène Machinal, Arnaud Regnauld, 2020.

« L’écrivain de profil(s)… Facebook. Réflexion autour d’une photographie de profil de Victoria Welby », L’Écrivain vu par la photographie, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, dir. David Martens, Jean-Pierre Montier, Anne Reverseau, 2017. En ligne

« Les virtualités du sténopé dans Le Retour imaginaire d’Atiq Rahimi », Transactions photolittéraires, dir. Jean-Pierre Montier, Rennes, PUR, 2015, version en ligne sur Phlit.org.

Comptes rendus critiques et recensions d’ouvrages

« Les impensés de la littérature contemporaine. Une lecture de Moderne/contemporain de Pascal Mougin », Sens public, 2020. En ligne

« La réinvention du passé : une lecture de Qu’est-ce que le patrimoine numérique ? de Matteo Treleani », Sens public, mars 2018. En ligne

« La bibliothèque, La nuit », Littératures Mode d’emploi, Plateforme d’expositions, 2016. En ligne

Entretiens

« Art+féminisme : lutter contre les inégalités de genre dans la construction du savoir contemporain. Entrevue avec le collectif Art+ féminisme », Muse Medusa, septembre 2018. En ligne

Publication·s associée·s
Adresse

Chez Twitter : @servanne_m

Chez Github : ServanneMo

Le CELLF (Centre d’étude de la langue et des littératures françaises) est une unité mixte de recherche de Sorbonne Université et du CNRS (UMR 8599). Il est issu du rapprochement, en janvier 2014, de plusieurs unités et équipes de recherche de Sorbonne Université : d’une part le CELLF 17-18, fondé en 1967 et consacrant ses travaux aux textes littéraires des XVIIe et XVIIIe siècles ; d’autre part deux équipes d’accueil : le « Centre de recherche sur la création littéraire en France…

ADRESSE
CELLF – Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
UMR 8599 (CNRS – Université Paris-Sorbonne)
1, rue Victor Cousin
75230 Paris Cedex 05
CONTACT
Inscription à la lettre du Cellf
Si vous souhaitez recevoir la lettre du CELLF, merci d’écrire à la direction du CELLF (contact ci-contre), en indiquant vos coordonnées et en nous aidant à mieux vous connaître.
Sites du CELLF
16-18 Escalier G, 2e étage
19-21 Escalier I, 2e étage