Le manuscrit littéraire à la Renaissance

Le manuscrit littéraire à la Renaissance
Parallèlement à la diffusion de la littérature au moyen du livre imprimé, le manuscrit continue de jouer un rôle important dans la création et la vie littéraires du XVIe siècle français. Il est rarement conservé une fois qu’une œuvre est imprimée, mais le support manuscrit, quand il subsiste (que l’œuvre ait été publiée ou non), éclaire l’élaboration des œuvres, leur diffusion et leur histoire éditoriale. Il est en effet souvent significatif de la sociologie des auteurs et des milieux littéraires –&nbsp;rôle des secrétaires, circulation manuscrite et sociabilité littéraire des milieux, œuvres collectives&nbsp;–, et il contribue à l’histoire de l’écriture et du livre imprimé ainsi qu’à celle des idées et de la censure. Ce volume met en valeur, sur ces différents plans, les apports, pour l’histoire littéraire et pour la poétique des textes, du statut et du rôle du texte manuscrit dans la littérature française au cours d’un long XVI<sup>e</sup> siècle. Il privilégie les contributions significatives par leur caractère méthodologique, leur dimension interdisciplinaire et le statut exemplaire des cas retenus.
Prix : 25 €
ISBN : 979-10-231-0678-7
Ville : Paris
Directeur·trice·s scientifique·s : Frank Lestringant et Olivier Millet