Se réorienter dans la pensée
Collectif

couv orienter_pensee

Se réorienter dans la pensée
Jean-Louis Jeannelle et Audrey Lasserre (dir.)
Presses universitaires de Rennes, 2019 –  www.pur-editions.fr

 

QU’EST-CE que « se réorienter dans la pensée », se demande Michèle Le Dœuff ? C’est « s’apercevoir qu’on est en train de se promener quelque part avec une carte qui n’est pas la bonne parce qu’on n’a pas pris en compte où l’on était ». L’Étude et le Rouet (1989) est le récit d’un tel geste, à savoir reconnaître qu’en condamnant les femmes à n’être qu’un simple objet de réflexion, voire en les excluant de son champ, la philosophie « échoue à tenir sa promesse fondamentale de constituer une rationalité-en-commun ». Alors que la réflexion sur la sexualité et le genre s’est trouvée parasitée par les polémiques nées des débats sur le « Mariage pour tous » (2013), il est essentiel de revenir sur certaines des étapes ayant scandé l’histoire de la pensée féministe en France ces dernières années : l’œuvre de Michèle Le Dœuff constitue l’une de ces étapes. Son réexamen s’inscrit dans la possible généalogie d’une voie française vers les études sur les sexualités et le genre.

 

Table des matières : 

Se réorienter dans la pensée : femmes, philosophie et arts – autour de Michèle Le Doeuff 

Introduction 

du colloque par Jean-Louis JEANNELLE (Université de Rouen, CÉRÉdI) et Audrey LASSERRE (UCLouvain / Actions Marie Curie)

 

Défier la loi des genres 

Thierry HOQUET (Université Jean Moulin Lyon 3, IUF) : « Le cas “Leucippe” : ou comment le sexe d’état-civil oriente la lecture »

Jean-Louis JEANNELLE (Université de Rouen, CÉRÉdI) : « L’implication philosophique »

Marion CAREL (EHESS, CRAL) : « Dire digressif et digression dite »

Audrey LASSERRE (UCLouvain / Actions Marie Curie) : « Michèle Le Doeuff et la critique féministe : relire “Cheveux longs, idées courtes” (1976) »

Adrienne ESTRADA (ENS de Lyon) : « “Ma douce lectrice et mon gracieux lecteur, c’est pour votre fille que j’écris” : l’efficience en partage »

 

Le sexe des savoirs 

Florence LOTTERIE (Université Paris Diderot Paris 7, CERILAC) : « Imaginer la différence des sexes : l’apport de Michèle Le Doeuff sur l’âge classique »

Christine DETREZ (Ens de Lyon) : « Il serait temps de s’énerver un peu » : actualités de Michèle Le Doeuff en sociologie aujourd’hui »

Michèle SORIANO (Université Toulouse-Jean Jaurès) : « Territoires disloqués : de la nomophatique, des réorientations et des savoirs situés »

Thérèse COURAU (Université Toulouse Jean Jaurès, IRIEC/ARPEGE) : « Le Sexe du savoir : un vade-mecum épistémologique pour la pensée féministe en littérature »

 

À la barbe des philosophes 

Ina SCHABERT (Ludwig-Maximilian Universität, Munich) : « Sous un ciel élisabéthain : Michèle Le Doeuff et Shakespeare »

Nicole MOSCONI (Paris-Nanterre) : « Gabrielle Suchon : les belles sciences »

Max DEUSTCHER (Macquarie University) : « Vols vers la Transcendance »

Judith STILL (University of Nottingham) : « Des Lumières – aux droits – de l’homme »

Pamela ANDERSON (Oxford University) : « Se réorienter dans la liberté (bergsonienne), l’amitié et le féminisme »

 

Recherches actuelles en philosophie féministe 

Vanina MOZZICONACCI (Université de Lyon, LabEx COMOD / Triangle UMR 5206) : « “Penser quelque chose” : féminisme, philosophie et utopie »

Mara MONTANARO (Université Paris 8-Saint Denis, LEGS) : « Le danger d’un défi : être philosophe et féministe (Françoise Collin, Michèle Le Doeuff, Rada Ivekovic) »

Eva VON REDECKER (New School, New York) : « Des bonnes fées symboliques, de la navigation et de la ré-orientation en philosophie »

Marjolaine DESCHÊNES (Écrivaine et enseignante de philosophie) : « Constater le dépouillement, éclore, reconstruire »

 

Michèle Le Doeuff : un parcours 

« De l’existentialisme au Deuxième Sexe »2

« Femmes – philosophie – féminisme : un postscriptum »

« Les valeurs du vivre »

Avant-propos (Fichier pdf, 270 Ko)

Table des matières (Fichier pdf, 206 Ko)

Les auteurs(Fichier pdf, 220 Ko)

 

Comptes rendus sur l’ouvrage
Mylène Charon, « Femme, philosophe, féministe… & littéraire : Michèle Le Dœuff au matrimoine français », Acta fabula, vol. 22, n° 3, Notes de lecture, Mars 2021, URL : http://www.fabula.org/revue/document13502.php

 

Autour de l’ouvrage 
 
Présentation de Se réorienter dans la pensée et intervention de Michèle Le Doeuff dans le cadre du séminaire “Genre et autorité” (Anne Tomiche et Frédéric Regard) en Sorbonne : « De Jeanne d’Arc à Fauvette, l’imaginaire genré que l’école engendra », Vendredi 12 février 2021 –

Vidéo consultable à l’adresse suivante : https://philomel.hypotheses.org/5499

Prix : 25,00 €
Ville : Rennes
Collection : Archives du féminisme
Directeur·trice·s scientifique·s : Jean-Louis Jeannelle et Audrey Lasserre (dir.)