Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
Dans les médias

Ancien élève de l’ENS (Ulm). Agrégé de Lettres classiques. Docteur en littérature française. Habilité à diriger des recherches. Qualifié aux fonctions de professeur des universités (sections 9, 10 et 15).

Domaine·s de recherche·s

Histoire, philosophie et réception des Lumières en France et en Europe centrale. Voltaire. Anatole France. Nietzsche.

Poésie européenne XIXe-XXIe siècle (France, monde germanophone, Hongrie, Europe centrale). Questions de traduction.

Recherche·s en cours

Voltaire, Anatole France (réception).

Nietzsche (poésie et philosophie).

Poésie hongroise contemporaine (István Kemény, Krisztina Tóth…).

L’épigramme, de Lessing à nos jours.

 

Publication·s

ESSAIS

  • Nietzsche et Voltaire. De la liberté de l’esprit et de la civilisation, préface de Marc Fumaroli, Flammarion, 2011, Prix Émile Perreau-Saussine.
  • Anatole France et le nationalisme littéraire. Scepticisme et tradition, Le Félin, 2011, Prix Henri de Régnier de l’Académie française, Prix de l’essai de la Revue des Deux Mondes.
  • A comme Babel. Traduction, poétique, préface de Marc de Launay, La rumeur libre Éditions, 2020.

TRADUCTIONS

Du hongrois

  • István Kemény, Deux fois deux, Caractères, 2008, Prix Bagarry-Karátson de traduction du hongrois.
  • Id. Nil et autres poèmes, La Rumeur libre, 2022.
  • Attila József, Ni père ni mère, Sillage, 2010.
  • Sándor Petőfi, Nuages, Sillage, 2013.
  • Gyula Krúdy, Le Coq de Madame Cléophas, avec Paul-Victor Desarbres, Circé, 2013.
  • Krisztina Tóth, Code-barres, Gallimard, “Du monde entier”, 2014.
  • Budapest 1956. La révolution vue par les écrivains hongrois (dir.), Le Félin, 2016.
  • János Garay, Háry János, le vétéran, préface de Karol Beffa, Le Félin, 2018.
  • Ágnes Nemes Nagy, Les Chevaux et les anges, La Rumeur libre, 2022.

De l’allemand

  • Franz Kafka, Le Verdict, Sillage, 2011.
  • Friedrich Nietzsche, Poèmes complets, Les Belles lettres, “Bibliothèque allemande”, 2019.
  • Andreas Unterweger, Poèmes, avec Laurent Cassagnau, Printemps des poètes & La Traductière, 2019.
  • Ágnes Heller, La Valeur du hasard. Ma vie, éd. G. Hauptfeld, Rivages, 2020.
  • Id., Identité et représentation, Rivages, 2021.

Du slovène

  • Aleš Šteger, Le Livre des choses, avec Mathias Rambaud, Circé, 2017.

 

ÉDITIONS DE TEXTES & PRÉFACES

  • Anatole France, Le Livre de mon ami, Rivages, 2013.
  • Bernardin de Saint-Pierre, Éloge historique et philosophique de mon ami, Rivages, 2014.
  • Balzac, Stahl [Hetzel], Nodier, Scènes de la vie privée et publique des animaux, Rivages, 2017.
  • Friedrich Nietzsche, Hymne à l’amitié, traduit par N. Waquet, Rivages, 2019.
  • « Les rivages des sylphes », étude-préface pour Alexander Pope, Le Rapt de la boucle [The rape of the lock], trad. Pierre Vinclair, Paris, Les Belles-Lettres, 2022, p. VII-XLV

CHOIX D’ARTICLES

« Le Dialogue, chez Voltaire, est-il un genre ? », Revue Voltaire, n°5, 2005, p. 41-62.

« Satire et mélange ou le devenir voltairien du carnavalesque », Revue Voltaire, n°6, 2006, p. 85-104.

« Leçon esthétique et lacune philosophique : Nietzsche lecteur du Mahomet de Voltaire », Revue Voltaire, n°7, 2007, p. 53-88.

« Anatole France dans la presse de son temps », « Petites coupures » – Histoires littéraires, n°30, avril-mai-juin 2007, p. 67-108.

« Nietzsche, Nerval et la littérature romantique », « L’Europe romantique » – Critique, n°745-746, juin-juillet 2009, p. 614-624.

« Le Candide d’un voltairien fin de siècle : Jules Lemaître », Cahiers Voltaire, n°8, oct. 2009, p. 107-112.

« Nietzsche poète du Gai savoir, ou la folie de l’épigramme. À propos d’une traduction récente », Revue Études Germaniques, 2012, n°2, p. 333-350.

« La ‘Saison en enfer’ de Sándor Petőfi », Hungarian Studies, vol. 27, n°1, 2013, p. 125-132.

« Voltaire en ses temples : architecture et philosophie », Revue d’Histoire littéraire de la France, 2013/2, vol. 113, p. 289-310.

« Voltaire et la philosophie du voyage », Revue Voltaire, n°15, 2015, p. 25-39.

« Style, mémoire, destin : Kertész et Nietzsche », « Kertész »–Lignes, éd. C. Coquio, L. Campos et C. Royer, Lignes, mai 2017, p. 157-168.

« Du moment France au moment Nietzsche, ou le passage sous silence », dans J. Le Rider (dir.), Nietzsche dans la littérature française au tournant du XIXe et du XXe siècle, Cahiers de l’association internationale des études françaises, n°69, mai 2017, p. 187-202.

« Penser la guerre. Clausewitz. Et Voltaire », dans G. Métayer (dir.) « Voltaire du Rhin au Danube, XVIIIe-XIXe siècles », Revue Voltaire, n° 19, Sorbonne Université Presses, printemps 2019, p. 161-175.

« Nietzsche : méditation alpestre et volonté de puissance », in Transversalités, « Paradis et paysages », n°151, 2019/4, p. 45-64, et en traduction portugaise dans les Cadernos Nietzsche, août 2019, vol. 40, no. 2, p. 9-32 (Brésil), et comme postface de À Melancolia. Uma antologia poetica, trad. et choix de Wagner Schadeck, préf. Scarlett Marton, Spleen editora, Porto Alegre, [Brésil], 2020.

« István Kemény, un poète du XXIe siècle », Revue des deux mondes, mars 2008, p. 70-88.

[Trad. Miklós Bardos : « Kemény István és a történelem, avagy a mítosz örök visszatérése», Kaligramm, Bratislava-Budapest, mai 2008, p. 73-84.; rééd. dans Ágnes Balajthy et Miklós Borsik, Turista és zarándok – Esszék és tanulmányok Kemény Istvánról, Budapest, Prae.hu, JAK-füzetek sorozat, 2016, p. 141-179; rééd. [partielle], trad. en allemand par Timea Tankó dans Schreibheft. Zeitschrift für Literatur, n°94, 2020, p. 53-58.]

« Un Ecclésiaste voltairien ? », La Trace de l’Ecclésiaste, J.-C. Darmon (dir.), Presses Universitaires de France, 2011, p. 99-118.

« Nietzsche, Voltaire et la philologie de l’opéra », « L’Art de bien lire ». Nietzsche et la philologie, J.-F. Balaudé et P. Wotling (dir.), Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 2012, p. 167-190.

« Peindre ou ne pas peindre ? L’épigramme voltairienne et les arts visuels », Le Livre du monde et le monde des livres. Mélanges en l’honneur de François Moureau, G. Ferreyrolles et L. Versini (dir.), Paris, PUPS, 2012, p. 311-326.

« De Candide aux Fantaisies d’un réaliste de Josef Popper Lynkeus, ou Voltaire et les machines du rêve », Les 250 ans de Candide. Lectures et relectures, N. Cronk et N. Ferrand (dir.), Louvain-Paris-Walpole, Peeters Publishers, « La République des lettres », 2014, p. 495-509.

« Anatole France et Port-Royal ou les disciples de la querelle », « Port-Royal au XIXe siècle »–Chroniques de Port-Royal, n°65, éd. S. Icard et S. Zékian, 2015, p. 139-161.

« Un Krúdy nietzschéen ? La décadence dans Dernier cigare à la taverne du cheval gris », L’Univers de Gyula Krúdy, éd. András Kanyadi, Genève, Éditions des Syrtes, 2015, p. 143-163.

« Musique et imposture : Nietzsche et Wagner », dans K. Beffa (dir), Les Nouveaux chemins de l’imaginaire musical, « Conférences » du Collège de France, 2016. [http://books.openedition.org/cdf/4129?lang=fr]

« Leçon de critique. À la recherche de la plaquette perdue. Proust et Anatole France ou la fin d’un canon », dans N. Dissaux (dir.), Anatole France. Leçons de droit, Paris, Éditions Mare et Martin, « Droit & Littérature », 2016, p. 165-176.

« Voltaire philosophe, via Nietzsche ? La préhistoire de l’épistémè», dans Voltaire philosophe, regards croisés, éd.S. Charles et S. PujolFerney-Voltaire, Centre international d’études du XVIIIe siècle, Publications de la Société Voltaire, 2017, p. 239-251.

« Voltaire, ‘l’Euripide de la France’ ? Tragédie classique et philosophie selon Nietzsche et Benjamin Constant», dans « Je suis fidèle à toutes mes passions ». Mélanges en l’honneur d’André Magnan, éd. S. Gehanne-Gavoty et A. Sandrier, Ferney-Voltaire, Centre international d’étude du XVIIIe siècle, 2017, p. 173-181.

« ‘Si l’on doute, il faut se taire : Anatole France sceptique ?», Scepticisme et pensée morale, dir. J.-C. Darmon, P. Desan et G. Paganini, Paris, Hermann, juillet 2017, p. 217-236.

« Anatole France, Port-Royal et Pascal, ou la pensée de derrière la tête», « Port-Royal et la République : 1940-1629 ? » – Chroniques de Port-Royal, n° 68, 2018, p. 67-84.

« Philosophy and terrorism : the notion of ‘Attentat’ », trad. J. Pearson & F. Chouraqui, dans H. Siemens et J. Pearson (dir.), Conflict and Contest in Nietzsche’s Philosophy, Bloomsbury, 2018, p. 189-207.

« Anatole France et la Hongrie. Un rendez-vous manqué ? », in Bengi László, Gintli Tibor, Horváth Anna, Métayer Guillaume, Szávai Dorottya, Z. Varga Zoltán (dir.), Passions. Formes. Confessions. Szenvedélyek. Formák. Vallomások. op. cit., p. 273-296.

« Critique impressionniste et histoire des idées. Le moment Anatole France », D. Simonetta et A. de Vitry (dir.), Histoire et historiens des idées. Figures, méthodes, problèmes, Éditions du Collège de France, Coll. « Conférences », septembre 2020, p. 135-151.

« Un Voltaire Sécession à l’ombre de Goethe : de Josef Popper », Revue Voltaire, n°20, 2020, p. 147-164.

« Que dirait Boileau ? (Anatole France): la figure de Boileau dans le néo-classicisme impressionniste», dans D. Reguig et C. Pradeau (dir.), Figures de Boileau, Paris, SUP, décembre 2020, p. 177-189.

« De l’esperluette à l’épigramme : Michel Deguy », Place de la Sorbonne, n°10, Paris, Sorbonne Université Presses, 2020, p. 269-292.

« Anatole France caricaturiste ? », actes en ligne de la « Journée d’étude : Littérature et caricature du XIXe au XXIe siècle », organisée par Amélie de Chaisemartin et Ségolène Le Men, Littérature, arts, médiums (CELLF, Sorbonne Université), Histoire des arts et des représentations (HAR, Université Paris Nanterre), Paris, Sorbonne, Maison de la recherche, 5 février 2020 : https://www.fabula.org/colloques/document6895.php

« Versions de Zarathoustra », in Olivier Agard, Alexandre Dupeyrix et Françoise Lartillot (dir.), Lectures d’Ainsi parlait Zarathoustra, Paris, L’Harmattan, « De L’Allemand », 2021, p. 219-248.

« Goethe, épigramme et inactualité », in Christoph König, Denis Thouard (dir.), Goethe, le second auteur. Actualité d’un inactuel, Hermann, 2022.

« Anatole France et Renan, ou la littérature au risque de l’érudition », Études renaniennes, n°121, p. 185-204.

Publication·s associée·s
Adresse

CELLF

Sorbonne Université

1, rue Victor Cousin

75005 PARIS

Le CELLF (Centre d’étude de la langue et des littératures françaises) est une unité mixte de recherche de Sorbonne Université et du CNRS (UMR 8599). Il est issu du rapprochement, en janvier 2014, de plusieurs unités et équipes de recherche de Sorbonne Université : d’une part le CELLF 17-18, fondé en 1967 et consacrant ses travaux aux textes littéraires des XVIIe et XVIIIe siècles ; d’autre part deux équipes d’accueil : le « Centre de recherche sur la création littéraire en France…

ADRESSE
CELLF – Centre d’étude de la langue et des littératures françaises
UMR 8599 (CNRS – Université Paris-Sorbonne)
1, rue Victor Cousin
75230 Paris Cedex 05
CONTACT
Inscription à la lettre du Cellf
Si vous souhaitez recevoir la lettre du CELLF, merci d’écrire à la direction du CELLF (contact ci-contre), en indiquant vos coordonnées et en nous aidant à mieux vous connaître.
Sites du CELLF
16-18 Escalier G, 2e étage
19-21 Escalier I, 2e étage